Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - USA (206) 673 123  - Contact us - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Antique books - Bibliophily - Art works


Sell - Valuation - Buy
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   First edition
   Signed book
   Gift Idea
+ more options

Search among 30201 rare books :
first editions, antique books from the incunable to the 18th century, modern books

Advanced search
Registration

Receive our catalog

Topics

Echos
Catalogues
The illustrators of La Gazette du Bon Ton
Bibliographic essays
Portfolio
Editorial
Events
e-library
In the bookshop
New arrivals
The enigma
Articles
Focus
Begriffe und Konzepte der Bibliophilie

Bibliographic essays

Original editions of Honoré de Balzac
Bibliographical essay

Original editions of Honoré de Balzac <br/> Bibliographical essayOriginal editions of Honoré de Balzac
Bibliographical essay
Editions originales d’Honoré de Balzac (1799-1850)
Essai bibliographique

 

La Comédie humaine, des Etudes de mœurs aux Etudes philosophiques et analytiques, comprend plus de quatre-vingt-dix romans et nouvelles parus de 1829 à 1855. Aux côtés des Cents Contes drolatiques et des critiques littéraires et artistiques, elle constitue l’œuvre majeure d’Honoré de Balzac, dont la fortune imprégna la vie intellectuelle  du XIXème siècle du règne de Louis-Philippe jusqu’à la Belle Epoque. Oscillant entre le roman philosophique, fantastique, poétique et réaliste, l’esprit visionnaire d’Honoré de Balzac sut concilier l’âme romantique et la pensée scientifique du temps pour dépeindre une histoire sociale qui ouvrit notamment la voie à l’œuvre d’Emile Zola.

Les éditions originales de ses œuvres de jeunesse furent publiées sous divers pseudonymes, dont « Lord R’Hoone » (anagramme d’Honoré) ou « Horace de Saint-Aubin». Après avoir reçu ses premiers soutiens des éditeurs Hubert et Pollet, Balzac entreprit de mener, entre 1826 et 1828, sa propre activité d’imprimeur. En endossant le rôle d’« homme de lettres de plomb », le romancier accorda toute son attention à l’objet livre, de sa fabrication à sa diffusion, comme en témoigneront les Illusions perdues. Cette entreprise éphémère se solda par un lourd endettement qui contraignit Balzac à  rechercher le concours de nouveaux éditeurs : Delongchamps, Barba, Levavasseur, Souverain, Gosselin, Werdet, Hetzel, entre autres, permirent l’accomplissement de la grande œuvre du maître.

Les éditions originales françaises des œuvres de Balzac ont souvent fait l’objet de préfaçons belges.
 

La présente bibliographie se veut une synthèse vérifiée et actualisée de divers recueils bibliographiques de référence des éditions originales de l’auteur :
  • Georges Vicaire, Manuel de l’amateur de Livres du XIXe siècle, 1801-1893, Breuil-en-Vexin, Editions du Vexin Français, 1975.
 
  • Marianne et Emmanuel Lhermitte, Recueil bibliographique des principales éditions originales de la littérature française, Paris, Librairie Lhermitte, 2005.
 
  • Marcel Clouzot, Guide du bibliophile français – Bibliographie pratique des œuvres littéraires françaises XIXe siècle. Nouvelle édition, revue, corrigée et considérablement augmentée. Paris, Librairie Giraud-Badin, 2010.

Nous l’avons enrichie d’une proposition de ressources numériques : émissions radiophoniques, télévisées, conférences, articles et revues scientifiques… invitant à poursuivre l’étude de l’œuvre et des éditions d’Honoré de Balzac.

 
 
  • Œuvres de  jeunesse

Charles Pointel, ou Mon cousin de la main gauche, par A. de Viellerglé.
Hubert, libraire, Palais-Royal, galerie de bois, n°222, (imprimerie de Cordier), Paris, 1821 ; 4 in-12.
N’est qu’attribué à Balzac.
Les Deux Hector, ou Les deux familles bretonnes. Par Auguste de Viellerglé.
Hubert, libraire, Palais-Royal, galerie de bois, n°222, (imprimerie de Cordier), Paris, 1821 ; 2 petit in-8.
Balzac y avait seulement collaboré.
L’Héritière de Birague. (En collaboration avec E. Arago et Le Poitevin de Saint-Alme et sous le pseudonyme de Lord R’Hoone).
Hubert, libraire, Palais-Royal, galerie de bois, n°222, (imprimerie de Cordier), Paris, 1822 ; 4 in-12. I. (2f.)-XX-187pp. / II. 215 pp. / III. 194 pp. / IV. 218 pp.
Couvertures muettes. Ce roman a été réimprimé pour la première fois sous le nom de Balzac dans l’édition illustrée donnée par Marescq et Cie, 1851-1853.
Jean-Louis, ou la fille trouvée (En collaboration avec Le Poitevin de Saint-Alme et sous le pseudonyme de Lord R’Hoone).
Hubert, libraire, Palais-Royal, galerie de bois, n°222, (imprimerie de Cordier), Paris, 1822 ; 4 in-12. I. 200 pp. / II. 215 pp. / III. 245 pp. / IV. 226 pp.
Couvertures muettes. Très rare.
Clotilde de Lusignan, ou le Beau Juif ; manuscrit trouvé dans les archives de Provence (sous le pseudonyme de Lord R’Hoone).
Hubert, libraire, Palais-Royal, seconde galerie de bois, n°222, (imprimerie de Cordier), Paris, 1822 : 4 in-12. I.  (2f.)-273 / II. (2f.)-332 pp. / III. (2f.)-330 pp. / IV. (2f.)-III-296 pp.
Couvertures muettes. Rare. Réimprimé dans les Œuvres complètes d’H. de Saint-Aubin, sous ce titre : L’Israélite.
Le Centenaire, ou les Deux Béringheld (sous le pseudonyme de H. de Saint-Aubin).
Pollet, libraire-éditeur, rue du Temple, n°36, vis-à-vis celle Chapon, (imprimerie de David), Paris, 1822 ; 4 in-12. I. 252 pp. (chiffrées I à VIII-7 à 252)-(1f.). 1 pl. / II. 238 pp.-(1f.) / III. 250 pp.-(1f.) / IV. 233 pp.-(7).
Couvertures imprimées. 1 lithographie signée : B. Réimprimé dans les Œuvres d’H. de Saint-Aubin sous ce titre : Le Sorcier. Il y a une erreur de pagination ; la dernière page de l’avertissement est chiffrée ; VIII et la pagination du roman commence à 7. Annoncé dans la Bibliographie de la France, sous le n°5088 de l’année 1822.
Le Vicaire des Ardennes (sous le pseudonyme d’H. de Saint-Aubin).
Pollet, libraire-éditeur, rue du Temple, n°36, vis-à-vis celle Chapon, (imprimerie de David), Paris, 1822 : 4 in-12. I. (2f.)-248 pp.- 1 planche. / II. (2f.)-233 pp.-(1f.) / III. (2f.)-244 pp. / IV. (2f.)-254 pp.-(1f.).
Couvertures imprimées. Edition originale. Réimprimé dans les Œuvres d’H. de Saint-Aubin. Annoncé dans la Bibliographie de la France sous le n°4826 de l’année 1822.
La Dernière fée, ou La Nouvelle lampe merveilleuse (sous le pseudonyme de H. de Saint-Aubin). Barba, libraire au Palais-Royal, et Hubert, libraire, galerie de bois, n°222, (imprimerie A. Bobée), Paris, 1823 ; 2 in-12. I. 212 pp. / II. 254 pp.
Couvertures imprimées. Réimprimé dans les œuvres d’H. de Saint-Aubin.
Michel et Christine, par A. de Viellerglé Saint-Alme.
Pollet, Paris, 1823 ; 3 in-12.
En collaboration ( ?) avec Le Poitevin.
L’Anonyme ou Ni père ni mère. Par A. de Viellerglé St Alme.
Carpentier-Méricourt, Paris, 1823 ; 3 in-12.
Balzac y aurait seulement collaboré.
Annette et le criminel, ou suite du Vicaire des Ardennes (sous le pseudonyme d’H. de Saint Aubin).
Buissot, libraire, rue Pastourelle, n°3, au Marais, Paris, 1824 ; 4 in-12. I. 228 pp. / II. 251 pp. / III. 248 pp. / IV. 244 pp.
Couvertures muettes. Faite suite au Vicaire des Ardennes. Réimprimé, très remanié, sous le titre : Argow le pirate, dans les Œuvres complètes d’H. de Saint-Aubin. Selon Vicaire, « Cet ouvrage ayant été saisi et supprimé en entier, il ne s’en trouve plus d’exemplaires dans le commerce ».
Wann-Chlore.
U. Canel, libraire, place Saint-André-des-Arts, n°30, et Delongchamps, libraire, Boulevard Bonne-Nouvelle, n°3, (imprimerie de Rignoux) Paris,  s.d. (1825) ; 4 in-12. I. (2f.)-231 pp. / II. (2f.)-264 pp. / III. (2f.)-279 / IV. (2f.)-244 pp.
Rare. Réimprimé en 1836 sous le titre : Jane la pâle, dans les Œuvres complètes d’H. de Saint-Aubin.
Du Droit d’aînesse (sous le pseudonyme de M.D.***).
Delonchamps, libraire, quai des Augustins, n°51, Dentu, Petit, libraires, Palais-Royal, (imprimerie Adrien Ergon), Paris, février 1824 ; in-8 de 23 pp.
Très rare.
Histoire impartiale des Jésuites (anonyme).
Delongchamps, libraire, Boulevard Bonne-Nouvelle, n°3, Maze, libraire, rue Gît-le-Cœur, n°4, (imprimerie de Plasson), Paris, 1824 ; in-16. (2f.)-258 pp.-(3f.).
Rare. Réimprimé en tirage à part de l’édition collective Calmann-Lévy, 1880 : in-8.
Code des gens honnêtes, ou l’Art de ne pas être dupe des fripons (anonyme, en collaboration avec Horace Raisson).
Barba, libraire, éditeur des Oeuvres de MM. Pignault Lebrun, Picard et Alexandre Duval, Palais-Royal, derrière le Théâtre Français, n°51, et Cour des fontaines, n°7, (imprimerie de Fain), Paris, 1825 ; in-12. XXIII-252 pp.     
Couvertures imprimées. Réimpressions : Même année, même éditeur ; puis, en partie originale, sous le titre : Code pénal. Manuel complet des honnêtes gens. Roret, Paris, 1829 ; enfin et pour la première fois sous le nom de Balzac. Librairie nouvelle, 1854 ; in-16 (quelques vélin fort).
Petit dictionnaire critique et anecdotique des enseignes de Paris, par un batteur de pavé.
Chez les Marchands de nouveautés, au Palais-Royal, (imprimerie de Balzac), Paris, 1826 ; in-16. 160 pp.
Couvertures imprimées. Rare. Attribué seulement à Balzac, mais en tout cas imprimé par lui. Selon Vicaire, une note inscrite sur l’exemplaire de la Bibliothèque nationale, Balzac serait l’auteur de ce petit livre.
Le Corrupteur, par A. de Viellerglé.
Lugan, Paris, 1827 ; 3 in-8.
Seul le premier tome est de Balzac.
L’Art de mettre sa cravate.
Librairie universelle, Paris, 1827 ; petit in-12. 122 pp. 5pl.
Figures. De l’imprimerie de Balzac. Attribué également à Marco de Saint-Hilaire. Plusieurs fois réédité.
L’Art de payer ses dettes et de satisfaire ses créanciers sans débourser un sou.
Imprimerie de Balzac, Paris (1827), in-12. 150 pp.
Attribué aussi à Marco de Saint-Hilaire. Deuxième édition la même année.
Code conjugal contenant les lois, les règles, applications et exemples de l'art de se bien marier et d'être heureux en ménage, par Horace Raisson.
Roret, Levavasseur, Paris, 1829; in-18. 316 pp. 1pl.
Frontispice de T. Johannot. N’est que partiellement de Balzac.
Mémoire pour servir à l’histoire de la Révolution françaisepar Sanson, exécuteur des arrêts criminels pendant la Révolution.   
Librairie centrale, Palais-Royal, galerie d’Orléans, Paris, (imprimerie Hippolyte Tilliard), 1829 ; 2 volumes in-8. I. LXVII-321 pp. / II. (2f.)-461 pp.
Edition originale. D’après un prospectus placé en tête de l’exemplaire de la Bibliothèque nationale, l’ouvrage devait former 4 volumes, in-8 ; deux seulement ont paru.
Code du Commis-Voyageur.
Chez l’éditeur (1830), rue Saint-Pierre-Montmartre, n°15 (imprimerie de Selligue) ; in-12. (1f.)-214 pp.
Couvertures imprimées. N’est que partiellement de Balzac ; selon Vicaire, cet ouvrage, dans le Catalogue Champfleury, n°446 ; figure sous le nom de Balzac. Il est indiqué avec une figure coloriée d’Henry Monnier (qui n’est pas dans l’exemplaire de la Bibliothèque nationale).
Les Papillotes, par Jean-Louis (Auguste Audibert).
Souverain, Paris, 1831 ; in-8.
N’est que partiellement de Balzac.
L’Excommunié.
Souverain, Paris 1837 ; 2 in-8. I. (2f.)-333 pp.-(1f.) / II. (2f.)-344 pp.-(2f.)
Forme les tomes XV et XVI des œuvres complètes d’H. de Saint-Aubin.
Don Gigadas.
Souverain, Paris 1840 : 2 in-8. I. (2f.)-312 pp. / II. (2f.)-328-(2f.).
Forme les tomes XIII et XIV des œuvres complètes d’H. de Saint-Aubin.
 
  • Edition collective des œuvres de jeunesse

Œuvres complètes de Horace de Saint-Aubin.
Souverain, Paris, 1836-1840 ; 16 in-8.
Groupe les principales œuvres de jeunesse parues séparément, augmentées de deux romans inédits : l’Excommunié et Don Gigadas. Si on rencontre relativement facilement les volumes séparés de cette collection en reliures d’époque et sans tomaison, en revanche l’ensemble des 16 volumes en reliures identiques d’époque est de toute rareté.
 
  • Œuvres signées Balzac

Le dernier Chouan, ou la Bretagne en 1800, par M. Honoré Balzac (sic).
U. Canel, librairie, rue des Fossés-Montmartre, n°3, (imprimerie de J. Tastu) Paris, 1829; 4 in-12. I. XXIII-192 pp. / II. (2f.)-224pp. / III. (2f.)-242pp. / IV. (2f.)-321pp.
Couvertures imprimées. Très rare, soit brochés, soit en reliures d’époque.
C’est le premier ouvrage de Balzac portrait son nom. Réimpression, sous le titre : Les Chouans. Vimont, 1834 ; 2-8. Nettement moins rare que l’originale, mais texte entièrement remanié. Remis en vente à l’adresse de Verdet, en 1836.
Physiologie du mariage, ou méditations de philosophie éclectique, sur le bonheur et le malheur conjugal. Publiées par un jeune célibataire…
Levavasseur, libraire éditeur, au Palais royal,  et Canel, rue J.-J. Rousseau, n°16,  (imprimerie de A. Barbier), Paris, 1830 ; 2 in-8. I. XXXV-(2f.)-328 pp. (chiffrées 332) / II. 352 pp.
Couvertures imprimées. Rare et recherché. Le plus souvent fort simplement relié à l’époque. Selon Vicaire, « une particularité est à noter, dans le tome II, méditation XV, chapitre I, qui traite des Religions et de la confession considérées dans leur rapport avec le mariage. Les quatre premières lignes sont seules intelligibles ; le reste du chapitre est composé avec des lettres, tirets, blocs, parenthèses, etc., pris au hasard dans la casse par le compositeur. Le rédacteur du Catalogue Noilly attribue cette composition d’un nouveau genre à l’embarras dans lequel se serait trouvé l’auteur pour écrire ce chapitre, ou bien à sa mauvaise humeur ; il suffit, pour être bien fixé sur l’intention de Balzac, de lire les errata qui se trouvent à la page 347 du tome II et qui sont ainsi conçus : « pages 207, 208, 209, et 2010 du tome II – Pour bien comprendre le sens de ces pages, un lecteur honnête homme doit en relire plusieurs fois les principaux passages, car l’auteur y a mis toute sa pensée ». Quelques rarissimes exemplaires sur papier jonquille ou vert d’eau.
Première édition in-12 : Charpentier, 1838. Assez Recherché.
Scènes de la vie privée, publiées par M. Balzac (sic).  
Mame et Delaunay-Vallée, libraire, Levasseur, librairie, Palais-Royal, (imprimerie de A. Barbier), Paris 1830 ; 2 volumes in-8. I. 399 pp.-(1f.) / II. (2f.)-378 pp.-(1f.)
Couvertures imprimées. Rare et recherché. Contient : La Vendetta, Les Dangers de l’inconduite (devenu Gobseck dans les Scènes de la vie parisienne), le Bal de Sceaux, Gloire et Malheur (devenu la Maison du chat-qui-pelotte), la Femme vertueuse et la Paix du ménage. Autant de textes réimprimés dans l’édition suivante :
Mame-Delaunay, 1832 ; 4 in-8. Rare. Les deux premiers volumes reproduisent donc les textes précédemment cités. Les deux derniers donnent, en édition originale : Le Conseil, la Bourse, le Devoir d’une femme (devenu l’Adieu), les Célibataires (le Curé de Tours), le début de la Femme de trente ans, le Rendez-vous, le Doigt de Dieu, les Deux rencontres, l’Expiation (cinq chapitres qui, sans lien entre eux, forment le premier jet de la Femme de trente ans).
Ces quatre volumes furent réimprimés dans les Etudes de mœurs du XIXe siècle.
Réimpression partielle et première séparée : La Bourse, Hachette, Paris, 1853 ; in-12.
Première édition in-12 ; Charpentier, 1839 ; 2 vol. Contient le Bal de Sceaux, Gloire et malheur, la Fleur des pois (non contenu dans les deux éditions précédentes), la Paix du ménage, la Vendetta, Même histoire (la Femme de trente ans, complète).
Enquête sur la politique de deux ministères.
Avril 1831. In-8. (1f.)-49 pp.
Très rare.
La Peau de chagrin, roman philosophique, par M. de Balzac.
Gosselin, libraire, rue Saint-Germain-des-Prés, n°9, et Canel, libraire, rue du Bac, n°104,(imprimerie Cosson) Paris 1831 ; 2 volumes in-8. I. 393-(1f.) 1 planche / II. 374 pp.-(1f.) 1 planche.
Couvertures imprimées. 2 frontispices sur Chine. Rare et très recherché. Réimprimé dans les Romans et contes philosophiques.
Editions illustrées : Delloye et Lecou, 1838 ; grand in-8. 100 vignettes sur acier par Baron, Gavarni, etc. Recherché. Se rencontre avec titre au nom de Ledoux ou Houdaille (ce qui déprécie un peu l’exemplaire). Le titre porte une vignette : un homme tiré en arrière par un squelette (état le plus recherché) ou avec la main seule du squelette. Diverses particularités de tout premier tirage. 
La plus connue est celle du jardinier qui doit, fautivement, se trouver page 301 dans les premiers exemplaires tirés. Les portraits de Pauline et Foedora existent en tirage à part sur blanc et sur Chine monté. A signaler des suites à part des vignettes sur Chine et Vélin. Etant quasiment toujours d’un tirage postérieur, elles ne présentent que peu d’intérêt. Quelques essais pour le titre gravé, eux d’un intérêt certain. Il existerait quelques rarissimes exemplaires sur Chine de cet ouvrage ( ?). Difficile à rencontrer en belle condition. La couverture imprimée est fort rare.
Première édition in-12 : Charpentier, 1839. Texte remanié.
Romans et contes philosophiques, par M. de Balzac. Seconde édition.
Gosselin, libraire, rue Saint-Germain-des-Prés, n°9, (imprimerie de Cosson), Paris 1831 : 3 in-8. I. 400 pp. 1 planche / II. (2f.)-418 pp. 1 planche / III. (2f.)-396 pp. 1 planche.
Couvertures imprimées. 3 frontispices sur Chine. En partie originale seulement, car les deux premiers volumes reproduisent La Peau de chagrin, justifiant ainsi la mention : seconde édition. Le tome III renferme : L’Enfant maudit, l’Elixir de longue vie, les Proscrits, le Chef-d’œuvre inconnu, le Réquisitionnaire, Etude de femme, les Deux rêves (devenu sur Catherine de Médicis), Jésus-Christ en Flandre, l’Eglise, Sarrasine, El Verdugo et la Comédie du Diable, en édition originales. A noter que la dernière de ces pièces n’a pas été reprise par Balzac dans ses œuvres. Certains exemplaires possèdent un titre de relais avec la mention : « Troisième édition ».
Réimprimé, sans la Peau de chagrin, chez Gosselin, 1832 ; 2 in-8, avec la Peau de chagrin, en 1833, chez le même éditeur, en 4 in-8, enfin dans les Etudes philosophiques.
Nouveaux contes philosophiques, par M. de Balzac. Maître Cornelius. - Madame Firmani. – L’Auberge rouge – Louis Lambert.
Gosselin, libraire, rue Saint-Germain-des-Prés, n°9, (imprimerie Crapelet), Paris, 1832 ; in-8. (2f.)-425 pp.-(1). 1 pl.
Frontispice sur Chine. Contient Louis Lambert (première version), Maître Cornelius, Madame Firmiani, l’Auberge rouge, en éditions originales. Aurait été en grande partie détruite par Balzac. Réimprimé dans les Etudes philosophiques, sauf Madame Firmiani qui passe dans les Scènes de la vie parisienne.
Seconde édition : même année, même éditeur. Titre portant : second tirage, bien qu’il s’agisse réellement d’une nouvelle édition. Même frontispice.
Histoire intellectuelle de Louis Lambert, par M. de Balzac. (Fragment extrait des Romans et Contes philosophiques).
Gosselin, libraire, rue Saint-Germain-des-Prés, Paris, 1832 ; in-12. 264pp.-(3f.).
Nouvelle version très augmentée, tirée à 750 exemplaires. La plupart des titres et toutes les couvertures sont à la date de 1833. Quelques exemplaires sur vélin fort et sur papier rose.
Réimpression dans le Livre mystique, version très remaniée.
Première édition in-12 : Charpentier, 1842 ; (avec Séraphita) dans une version encore une fois très remaniée.
Contes bruns.
Canel et Guyot, 1832 ; in-8. (2f.)-398 pp.
Deux des contes de ce recueil sont de Balzac. Cf. Une conversation entre onze heures et minuit et Le Grand d’Espagne. Peu commun et recherché. Au moins l’exemplaire sur papier bleu.
Les Cents contes drolatiques colligez ès abbaïes de Touraine et mis en lumière par le sieur de Balzac pour l’esbattement des pantagruelistes et non aultres. Premier Dixain.
Gosselin, Rue Sainct-Germain-des-Prées, N. IX. Ha été imprimé par Everat, rüe du Cadran, et achevé en mars 1832, puis Werdet, Paris, 1832-1837 ; 3 in-8. I. 396 pp. (2f.) / II. 416 pp. / III. 369 pp.-(3f.)
Couvertures imprimées. Couverture du tome III datée de 1838. Le tome Ier a été réimprimé la même année, par le même éditeur, en 382 pp. Le tome III, le plus rare, a été remis en vente en 1839, sous le titre : Berthe la repentie. Il est très difficile de rencontrer ces trois volumes en reliures uniformes d’époque ou en reliures modernes avec couvertures.
Première édition in-12 : Giraud, 1853. Avec de nombreuses corrections de l’auteur. Relativement recherché en raison de la grande rareté de l’édition originale.
Edition illustrée : Société générale de Librairie 1855 ; petit in-8 ? 425 vignettes de Gustave Doré gravées sur bois. Couverture à la date de 1856. Tiré à 10.000 exemplaires (!), mais rare en belle condition et généralement assez mal relié à l’époque. Publié à bas prix, se vendant mal, l’ouvrage fut soldé à l’éditeur Delahays qui le remit en vente avec nouveaux titres et nouvelles couvertures. La première couverture, à la date de 1856, est fort rare en bel état (se méfier de celle de la date de MDCCCLVIII dont les deux derniers I auraient été grattés pour ne laisser apparaître que MDCCCLVI. Quelques très rares exemplaires sur Chine, tous très bien reliés à l’époque et extrêmement recherchés. Au moins deux suites des fumés sur Chine, semble-t-il. Signalons la mention du conte Naïfveté, à la table page 426. De l’édition de 1861 ont été tirés quelques exemplaires sur Chine. Ils sont assez recherchés car ils passent pour être les seuls tirés sur les bois originaux ( ?). A signaler le cartonnage d’éditeur, noir, orné d’une vignette dorée, justement recherché.
Le médecin de campagne.
Mame-Delaunay, libraire, rue Guénégaud, (imprimerie de A. Barbier), Paris 1833 ; 2 in-8. I. 360 / II. 326-(8).
Un des plus recherchés parmi les grands romans de Balzac. 

Seconde édition, avec encore de nombreuses variantes ; Werdet, 1836 ; 2 in-8.
Première édition in-12 : Charpentier, 1839. Texte encore remanié.
Editions partielles du célèbre passage : Histoire de Napoléon contée dans une grange : imprimerie de Baudouin, s.d. ; in-12 de 24 pp., sans couverture. De la plus grande rareté. Sous le titre : Dialogue d’un vieux grenadier de la Garde impérial. Surnommé le Sans Peur. Simon, 1833 ; in-24 de 20 pp. sans couverture. 2 exemplaires connus. En tirage à part : Supplément extraordinaire au Bon Sens du 26 juillet 1833 ; 2 ff. grand in-4. De toute rareté.
Sous le titre : Histoire de l’empereur… vignettes de Lorentz. Dubochet, Hetzel et Paulin, 1842 ; in-16. Charmante édition, en partie originale, assez recherchée et peu commune, particulièrement en reliure d’époque de bonne qualité.
Etudes de mœurs du XIXe siècle.
Mme Charles-Béchet (et Werdet), Paris 1834-1837 ; 12 in-8.
Forme le premier essai de la Comédie humaine. De plus en plus recherché. Plus rare encore en reliures uniformes d’époque qu’en reliures modernes avec couvertures. Se divise en trois séries qui se vendent séparément :
1°. Scène de la vie privée. 1834-1835 ; 4 volumes. Reproduit le texte de l’édition de 1832 (voir précédemment) augmenté des œuvres suivantes en édition originale : la Fleur des Pois (devenu le Contrat de mariage), la Recherche de l’absolu et les deux derniers chapitres de la Femme de trente ans.
2°. Scènes de la vie de province. 1834-1837. 4 volumes. Contient Eugénie Grandet, la Femme abandonnée, la Grenadière, l’Illustre Gaudissart, la Vieille Fille, et Les Illusions perdues (première partie), en éditions originales. Eugénie Grandet se vend souvent séparément. Ce volume en reliure d’époque porte en principe un numéro de tomaison au dos, chiffre souvent dissimulé sous un fleuron moderne. Se méfier.
3°. Scène de la vie parisienne. 1834-1835. 4 volumes. Contient en édition originales : Les Marana, Histoire des treize, la Fille aux yeux d’or, La Comtesse aux deux maris (devenu Colonel Chabert).
A noter que le Colonel Chabert avait paru précédemment, en 1832, sous le nom du Comte Chabert, dans Le Salmigondis, vaste réunion d’œuvres d’auteurs divers en 12 volumes in-8.
De ces douze volumes ont été tirés quelques exemplaires sur papier de couleur, que l’on rencontre séparément et qui sont fort recherchés. Certains tomes portent parfois une couverture de relais avec date postérieure, ou sans date au nom du Figaro, ce qui les déprécie fortement.
Premières éditions in-12 :
Scènes de la vie de province. Charpentier, 1839 ; 2 volumes.
Eugénie Grandet. Charpentier, 1839. (2f.)-336.
Scènes de la vie parisienne. Charpentier, 1839 ; 2 volumes.
Histoire des treize. Charpentier, 1840.
Balthazar Claes ou la recherche de l’absolu. Charpentier, 1839.

Ces volumes, qui présentent tous des textes remaniés, sont de plus en plus recherchés, et à fort juste titre.

Le Père Goriot, histoire parisienne publiée par M. de Balzac.
Werdet, libraire, 49, rue de Seine-Saint-Germain, et Spachmann, éditeur, 24, rue Coquenard, (imprimerie P. Baudouin), 1835 ; 2 volumes  in-8. I. 360 pp. / II. 380 pp.
Couvertures imprimées. Rare et très recherché. Une partie seulement des exemplaires possède une préface fournie postérieurement à la parution des volumes.
Seconde édition (quoique portant la mention : troisième édition), chez Werdet, Spachmann, même année ; 2 in-8. Avec de nombreuses variantes et la préface annoncée plus haut. Une quatrième édition, la troisième en vérité, parut en 4 petits in-12 chez Werdet encore. Elle existe à l’adresse du Figaro, 1837.
Première édition in-12 : Charpentier, 1839. Texte une nouvelle fois remanié.
Le livre mystique, par M. de Balzac.
Werdet, libraire, 49, rue de Seine-Saint-Germain, (imprimerie de P. Baudouin), Paris, 1835 ; 2 volumes in-8. I. (2f.)-XX-352 pp. / II. (2f.)-357 pp.-(1f.).
Edition originale de Séraphita et troisième version de Louis Lambert.
Seconde édition chez le même éditeur, datée de 1836, mais parue moins d’un mois après la première. Présente des variantes. Du tome II, Séraphita, fut fait un tirage à part à 300 exemplaires, qui constitue la première édition séparée de ce roman. (2f.)-XV-376 pp.-(2f.).
Première édition in-12 : Charpentier, 1839. Texte remanié.
Le Lys dans la vallée.
Werdet, libraire, 49, rue de Seine-Saint-Germain, (imprimerie de Béthune et Plon), Paris 1836 ; 2 volumes in-8. I. (2f.)-LV-325 pp.-(1f.) / II. (2f.)-343 pp.-(1).
Rare et très recherché. Peut-être plus rare encore avec couvertures qu’en reliures d’époque.
Première édition in-12 : Charpentier, 1839. Texte remanié.
Etudes philosophiques.
Werdet, puis Delloye et Lecou, enfin Souverain, 1835-1840 ; 20 in-12.
Rarissime en version complète. Elle regroupe les textes parus dans les Romans et contes philosophiques et dans les Nouveaux contes philosophiques, augmentés des inédits suivants : Melmoth réconcilié, un Drame au bord de la mer, l’Interdiction, la Messe de l’athée, Facino Cane, les Martyrs ignorés, le Secret des Ruggieri, la seconde partie de l’Enfant maudit, Une passion dans le désert. Tous les volumes de cette édition se rencontrent au nom de Souverain ou même du Figaro.
Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau, parfumeur, chevalier de la Légion d’honneur, adjoint au maire du 2e arrondissement de la ville de Paris. Nouvelle scène de la Vie parisienne, par M. de Balzac.
Chez l’éditeur, 3, rue Coq-Héron, (imprimerie par les presses mécaniques de Boulé et Cie), Paris 1838 ; 2 volumes in-8. I. 354 pp.-(3f.) / II. 377 pp.- (7f.)
Couvertures imprimées. Le plus commun des grands romans de Balzac, également le plus pauvrement relié à l’époque.
Première édition in-12 : Charpentier, 1839. Texte remanié.
La Femme supérieure (devenu les Employés). La Maison Nucingen. La Torpille ; par M. de Balzac. Werdet, éditeur, rue des Marais-Saint-Germain, n°18, (imprimerie Béthune et Plon), Paris 1838 : 2 volumes in-8. I. LVIII-310 pp.-(1f.) / II. (2f.)-473 pp.-(1f.)
Couvertures imprimées. La Torpille constitue le début de Splendeurs et misères des courtisanes. Roman publié de façon très décousue.
Seconde édition : Werdet, 1839 ; 3 in-12.
Le Cabinet des antiques, scène de la vie de province, par H. de Balzac.
Souverain, éditeur de H. de Balzac, F. Soulié, J. Lecomte, A. Brot, etc., rue des Beaux-Arts, 5, (imprimerie E. Jacquin, Fontainebleau), Paris 1839 ; 2 in-8. I. (3f.)-321-(1f.) / II. 267-(2f.)
Suivi de Gambara. Le cabinet des antiques sera réimprimé  avec la Vieille Fille sous le titre : les Rivalités en province, dans l’édition collective Furne.
Une fille d’Eve, scène de la vie privée, par H. de Balzac.
Souverain (imprimerie Jacquin), Paris, 1839 ; 2 volumes in-8.
Constitue la seconde partie des Illusions perdues. La première forme le tome IV des Scènes de la vie de province. Joindre à ces deux ouvrages David Séchard pour avoir le texte complet du roman.
Béatrix ou les amours forcés. Scène de la vie privée. Par H. de Balzac.
Souverain, éditeur de H. de Balzac, Frédéric Soulié, Jules Lecomte, Alphonse Brot, etc., rue des Beaux-Arts, 5, (Sceaux, imprimerie E. Depée), Paris 1839 ; 2 volumes in-8. I. 323-(1f.) / II. (2f.)-299 pp.-(1f.).
On rencontre des exemplaires aux deux dates de 1839 et 1840. Les couvertures sont toujours à la date de 1840. Il faut à ces deux volumes la Lune de Miel qui en forme le complément. Des contrefaçons belges ont également paru en 1839, l’une à Bruxelles, chez Méline, Cans et Cie, 2 volumes in-18.
Un grand homme de province à Paris, scène de la vie de province, par H. de Balzac.
Souverain, éditeur de F. Soulié, Alphonse Brot, Jules Lecomte, etc., rue des Beaux-Arts, 5, (imprimerie Béthune et Plon), 1839. 2 volumes in-8. I. 354-(1f) / II. 354-(1f.).
Couvertures imprimées.
Pierrette. Scène de la vie de province, par M. de Balzac.
Souverain, éditeur de F. Soulié, Alphonse Brot, Jules Lecomte, etc., rue des Beaux-Arts, 5, (Corbeil imprimerie Crété), Paris 1840 ; 2 volumes in-8. I. XXVI-(5)-20 pp. à 294 pp.-(1f.) / II. (2f.)-325 pp.-(1f.).
Couvertures imprimées. Suivi de Pierre Grassou (qui avait déjà paru dans le recueil collectif Babel). Erreur de pagination : XXVI pp. 5 pp. non chif. ; le texte commence à la page 20.
Vautrin, drame en cinq actes, en prose, par M. de Balzac, représenté sur le théâtre de la Porte Saint-Martin, le 14 mars 1840.
Delloye, libraire éditeur, place de la Bourse, 13 ; Tresse, successeur de J.N. Barba, Palais-Royal, galerie de Nemours, (imprimerie de Mme Ve Dondey-Dupré), Paris 1840 ; in-8. (4f.)-247 pp.
Couvertures imprimées. Dans l’avis il est dit que Balzac, étant très grièvement indisposé, n’a pu écrire la préface de Vautrin. Cette préface, très courte, a paru dans la 3e édition, augmentée et corrigée, donnée par les mêmes éditeurs en MDCCCXL, in-8.
Physiologie de l’employé, par M. de Balzac. Vignettes par M. Trimolet.
Aubert et Lavigne, place de la Bourse ; Lavigne, rue du Paon-St-André, 4, (imprimerie Béthune et Plon) Paris, s.d. (1840) ; in-32. 128 pp.
Couvertures imprimées. Fait partie de la longue série des Physiologies. 5 exemplaires sur papier jonquille. Rarement relié à l’époque. Cette Physiologie a été réimprimé dans le format grand in-8 et a paru, en 1850, chez Aubert, et, en 1869, à la librairie Charlieu, frères et Huillery, V. Paul Lacombe, Bibliographie parisienne, n° 874 et 875.
Revue parisienne, dirigée par M. de Balzac.
La Revue parisienne, rue du Croissant, 16, hôtel Colbert, Paris 1840 ; 3 fasc. (2f.)-396 pp.
Couvertures imprimées. Plus difficiles à rencontrer en reliure d’époque que brochés. Ils donnent Z. Marcas, les Fantaisies de Claudine (réimprimé sous le titre : Un prince de la Bohême, à la suite d’Honorine, puis remanié dans l’édition collective Furne et divers textes de critiques non réimprimés dans les œuvres complètes 1842-1855., dont la célèbre critique de la Chartreuse de Parme. La plupart des exemplaires ont été remis en vente sous couverture au nom de Garnier.
Une princesse parisienne.
Souverain, Paris, 1840 ; in-8. 258 pp.-(1f.).
Devenu les Secrets de la Princesse de Cadignan. Forme le tome Ier d’un long recueil collectif de 12 volumes : le Foyer de l’Opéra, dû à divers auteurs. Edition originale de ce roman publié pour la première fois dans la Presse, en août 1839, et réimprimé sous le titre de : Les secrets de la princesse de Cadignan dans la première édition de la Comédie humaine. M. Parran n’indique que l’édition de 1841.
Le curé de village, scène de la vie de Campagne, par H. de Balzac.  
Souverain, éditeur de F. Soulié de Balzac, J. Lecomte, A. de Bast, Gozlan, A Brot, Luchet, etc., rue des Beaux-Arts, 5, (Sceaux, imprimerie Depée),  Paris, 1841 ; 2 volumes in-8. I. 337 pp. (avec IV à XII pour VI à XVI)-(1). / II. (2f.)-378 pp.-(1f.).
Couvertures imprimées. Rare.
Note remise à MM. les députés composant la commission de la loi sur la propriété littéraire.
Hetzel et Paulin, Paris (1841) ; grand in-8 de 24 pp.
Ursule Mirouet, par H. de Balzac.
Souverain, éditeur de H. de Balzac, Paul de Kock, F. Soulié, G. Sand, J. Lecomte, A. Brot, etc, rue des Beaux-Arts, 5, (Lagny, imprimerie d’Aug. Laurant), Paris, 1842 ; 2 volumes in-8. I. 327 pp. / II. 336 pp.
Rare.
Monographie de la Presse parisienne,  par M. H. de Balzac, illustrée de scènes croquis, charges, caricatures, portraits et grandes vignettes hors texte, avec un tableau synoptique de l’ordre gendelettre ; extrait de « la Grande Ville, nouveau tableau de Paris ».
Bureau central des Publications nouvelles, rue des Prêtres-Saint-Germain-l ’Auxerrois, 11, (imprimerie de Maulde et Renou), Paris 1842 ; grand in-8. (2f.)-80 pp. 3 planches et 1 table.
Couverture jaune illustrée. Première édition séparée. Extrait de La Grande Ville.
Les Ressources de Quinola, comédie en cinq actes, en prose et précédée d’un prologue, par M. de Balzac, représentée sur le second Théâtre français (Odéon), le samedi 19 mars 1842.
Souverain, éditeur, rue des Beaux-Arts, 5, (Lagny, imprimerie d’A. Laurant), Paris 1842 ; in-8. (2f.)-316 pp.
Couvertures imprimées.
Mémoires de deux jeunes mariées, par H. de Balzac.
Souverain, éditeur de F. Soulié, H. de Balzac, A Luchet, J. Lecomte, Paul de Kock, A. Brot, etc., Rue des Beaux-Arts, 5 (Corbeil, imprimerie de Crété), Paris 1842 ; 2 in-8. I. 355 pp. / II. (2f.)-325 pp.
Les Deux frères, par H. de Balzac.  
Souverain, éditeur de H. de Balzac, Paul de Koch, F. Soulié, G. Sand, J. Lecomte, A. Brot, etc., Rue des Beaux-Arts, 5, (Lagny, imprimerie de Giroux et Vialat), Paris 1842 ; 2 in-8. I. (2f.)-372 pp. / II. 380 pp.
Deviendra Un ménage de garçon dans l’édition des œuvres Furne, Houssiaux, puis la Rabouilleuse dans les réimpressions.
Une ténébreuse affaire. Scènes de la vie politique.
Souverain, éditeur, rue des Beaux-Arts, 5, (Lagny imprimerie d’A. Laurant), Paris 1842 ; 3 in-8. I. (2f.)-1 à 51-(4f.)-53  à 304-(1f.) / II. 324 pp.-(1f.) / III. 324 pp.-(1f.)
Remis en vente avec de nouveaux titres à la date de 1843.
Catherine de Médicis expliquée. Le Martyr calviniste, par H. de Balzac.
Souverain, éditeur, rue des Beaux-Arts, 5, (Corbeil, imprimerie de Crété), Paris 1842 ; 3 volumes in-8. I. (2f.)-355 pp.-(1f.). / II. (2f.)-314 pp.-(1f.) / III. (2f.)-276 pp.-(1f.).
Première édition complète, en partie originale. Les deuxième et troisième parties : le Secret des Ruggieri et les Deux rêves ayant déjà paru dans les Romans et contes philosophiques et dans les Etudes philosophiques. Remis en vente chez Souverain ou Chlendowski, avec titres à la date de 1845.
Physiologie du rentier de Paris et de province, par MM. de Balzac et Arnould Frémy, dessins de Gavarni, Henri Monnier, Daumier et Messonier.
Martinon, éditeur, 4, rue du Coq-St-Honoré, (imprimerie Lacrampe), Paris, 1841 ; in-32. 127 pp.-(1).
Première édition séparée. Avait déjà paru dans les Français peints pas eux-mêmes.
Les Mystères de province, par H. de Balzac – Charles Ballard – Frédéric Soulié – Alphonse Brot. La Muse du département.
Souverain, Paris, 1843-1844 ; 4 in-8. I. 317 pp. (18 à 137 pour 14 à 137) / II.  309 pp. / III. 313 pp. / IV. 313 pp.
Edition en partie originale. Fait partie d’une série d’œuvres de divers auteurs : les Mystères de province. Contiennent la Muse du département en édition originale, Rosalie (plus connu sous le nom d’Albert Savarus) qui avait déjà paru dans l’édition des œuvres Furne, Houssiaux, la Justice paternelle et le Père Canet, tous deux parus précédemment sous les noms d’Un drame au bord de la mer, et Facino Cane.
David Séchard, par H. de Balzac.
Dumont, éditeur, Palais-Royal, 88, au Salon littéraire, (Lagny, imprimerie de Giroux et Vialat) Paris 1843 ; 2 in-8.  I. 333 (avec 24 à 333 pour 20 à 333)-(3f.) / II. 332 pp.
Couvertures imprimées. Première édition séparée de ce texte, ayant déjà paru dans l’édition collective Furne, Houssiaux, qui termine la série des Illusions perdues. En tête de la préface on lit : « L’ouvrage que voici est la troisième partie des Illusions perdues (1835) ; la première a paru sous ce titre, la seconde s’est appelé Un grand homme de province à Paris (1839) ; cette dernière partie termine l’œuvre assez longue où la vie de province et la vie parisienne contrastent ensemble : ce qui devait faire de ce livre la dernière scène des Scènes de la vie de province ».
Un début dans la vie, par H. de Balzac.
Dumont, éditeur, Palais-Royal, 88, au Salon littéraire (imprimerie de Giroux et Vialat), Paris 1844 ; 2 volumes in-8. I. 331 pp. / II. 319 pp.
Les Trois amoureux. (Coulommiers, imprimerie A. Moussin).
S.l.n.d. (1844) ; 2 volumes in-8. I. 8 à 335 / II. 8 à 332.
Couvertures imprimées. Ce roman, qui deviendra Modeste Mignon dans les éditions suivantes, parut ainsi sans titres, sans faux-titres et sans couvertures imprimées, la pagination commençant à la page 8. Très rare. La dédicace à « Une Etrangère » est signée : De Balzac.
Modeste Mignon ou les Trois amoureux, par H. de Balzac.
Souverain, éditeur de la Bibliothèque  de romans nouveaux, Rue des Beaux-Arts, 5, puis Chlendowski, Paris 1845 ; 4 volumes in-8. I. 335 pp. / II. 322 pp. / III. 336 pp. / IV. 326 pp.
Première édition sous ce titre. Voir Les Trois Amoureux.
Honorine, par M. de Balzac.
De Potter,  éditeur, Rue Saint-Jacques, 38, (Fontainebleau, imprimerie de E. Jacquin), Paris 1844 ; 2 volumes in-8. I. 318 pp. / II. (2f.)-314 pp.
Couverture imprimée, à la date de 1845. Contient également Un prince de la Bohême, déjà paru dans la Revue parisienne, et qui verra le jour, remanié, sous le titre : les Fantaisies de Claudine, en 1853.
Petites misères de la vie conjugale, par H. de Balzac, illustrées par Bertall.
Chlendowki, 8, rue du Jardinet, (Typ. Plon Frères), Paris s.d. (1845); grand in-8. (4f.)-392 pp. 50 planches.
Couvertures illustrées. Vignettes et 50 figures hors-texte par Bertall. 300 dessins sur bois dans le texte. Deux des gravures hors texte sont reproduites sur la couverture.
Splendeur et misères des courtisanes. Esther. Par M. de Balzac.
De Potter, libraire-éditeur, acquéreur du Cabinet de lecture, collection universelle des meilleurs romans modernes, rue Saint-Jacques, 38, (Lagny imprimerie Giroux et Vialat), Paris 1845 ; 3 in-8. I. 337 pp. (chiffrées XVI à 24) / II. 326 pp. / III. 342 pp.
En partie originale seulement, le début ayant été déjà publié sous le nom de la Torpille en 1838. Au tome I, la pagination saute de XVI à 24. Joindre à ce texte un Drame dans les prisons et la Dernière incarnation de Vautrin.
Paris-marié. Philosophie de la vie conjugale, par H. de Balzac, commentée par Gavarni.
Hetzel, rue de Richelieu, 76, - rue de Ménars, 10 (imprimerie Schneider et Langrand), Paris, 1846 ; petit in-8. (2f.)-84 pp.-(2f.). 20 planches.
Vignette de Gavarni, dont 20 hors texte. Première édition séparée seulement, ce texte ayant déjà paru dans le Diable de Paris. Quelques rares et précieux Chine, imprimés sur le seul recto des ff, une partie seulement des hors-texte sur ce papier. Existe en cartonnage d’éditeur.
Les Comédiens sans le savoir. Dédié à M. le comte Jules de Castellane. Par H. de Balzac. Imprimerie Edouard Proux, rue Neuve-des-Bons-Enfans, s.d. (1846) ; in-4 de 11 pp. avec titre de départ, sans couverture.
Tirage à part du Courrier français constitue l’édition originale de ce texte qui paraîtra la même année dans l’édition collective Furne, Houssiaux, puis en 1847 en 2 volumes, chez Roux et Cassanet, sous le titre : le Provincial à Paris.
Histoire des parents pauvres. La cousine Bette et les deux musiciens. Le cousin Pons et les deux musiciens, par M. de Balzac.
Imprimerie de Boniface, rue des Bons-Enfans, n°19, s.d. (1847) ; in-4. 364 pp.
Fait suite aux Grands danseurs du roi, de Charles Rabou, qui forment les 84 premières pages. Edition populaire à deux colonnes, sans couvertures. Le plus souvent pauvrement relié à l’époque. L’édition parue en 1847-1848 en 8 volumes in-8 n’est qu’une réimpression. Elle n’en est pas moins assez recherchée.
Un drame dans les prisons, par H. de Balzac.  
Hippolyte Souverain, Paris, 1847 ; 2 in-8. I. 292 pp. / II. 300 pp. couvertures imprimées.
Fait suite à Splendeur et misère des courtisanes. Première édition séparée seulement, le texte ayant paru précédemment dans l’édition collective Furne, Houssiaux.
La femme de soixante ans. Par H. de Balzac.
Roux et Cassanet, éditeurs, en vente en librairie, 25, rue du Vieux-Colombier, Paris, 1847 ; 3 in-8. I. (3f.)-11 à 310 pp.  / II. 331 pp. / III. (2f.)-311 pp. / IV. (2f.)-320 pp. couvertures imprimées.
Première édition séparée seulement, ce texte ayant déjà paru sous le titre de l’Envers de l’histoire contemporaine dans l’édition collective Furne, Houssiaux. Existe aussi à l’adresse Ledoyen et Paul Giret, 1847. Réimprimé sous le titre : Madame de la Chanterie, Chez De Potter, s.d., in-8.
L’initié. H. de Balzac.
De Potter, Libraire-éditeur, rue Saint-Jacques, 38, (imprimerie A. Moussin, Coulommiers), Paris, s.d, (1848) ; 2 in-8 I. 319 pp. / II. 318 pp.
Les faux-titres, titres et couvertures ont été imprimés, à Paris, par Gustave Gratiot.
La Dernière incarnation de Vautrin. Par H. de Balzac.
Louis Chlendowski, 8, rue du jardinet, (imprimerie de Jacquin, Fontainebleau), 1848; 3 in-8. I. 305-(1f.) / II. 303-(1f.) / III. 300 pp. Couvertures imprimées.
Les faux-titres et titres sont imprimés par Cosson. Suite de Un drame dans les prisons et dernière partie de Splendeurs et misères des courtisanes. Contient en outre, et en édition originale également : Une rue de Paris et son habitant.
La Marâtre, drame intime en cinq actes et huit tableaux, par M. de Balzac. Représenté pour la première fois, à Paris, sur le Théâtre-historique, le 25 mai 1848.
M. Lévy, (imprimerie Dondey-Dupré, rue Saint-Louis, 46, au Marais), Paris 1848 ; in-12. 95 pp. couvertures imprimées.
Mercadet, comédie en trois actes et en prose, par H. de Balzac.
Librairie théâtrale, ancienne maison Marchant, boulevard Saint-Martin, 12, (typ. Mme Ve Dondey-Duprey), 1851 ; in-12. (2f.)-111 pp. couvertures imprimées.
Balzac avait écrit sa pièce de Mercadet en cinq actes, en 1838-1840. Cette pièce, dit de M. de Lovenjoul, p. 223, avait été réduite en trois actes et complètement remaniée par M. d’Ennery : elle fut représentée au Théâtre du Gymnase le 24 août 1851. Seconde édition sous le titre Le Faiseur, Cadot, 1853 ; in-12. 251 pp.
Maximes et pensées de H. de Balzac.
Plon frères, éditeurs, 36, rue de Vaugirard, 1852 ; in-12. (2f.)-209 pp. couvertures imprimées.
Première édition séparée. Les Maximes et pensées de H. de Balzac ont été réimprimées dans la Collection Hetzel. Lévy, en 1856 ; puis, en 1866, sous le titre de Balzac moraliste, par Alphonse Pagès, in-12, à la même librairie.
Théorie de la démarche. Cet ouvrage est inédit en librairie. (Vicaire).
Eugène Didier, éditeur, Paris, 6 rue des Beaux-Arts, (imprimerie Simon et Rançon) 1853 ; in-16. 95 pp. couvertures imprimées.
Couverture blanche, imprimée en rouge. Non réimprimé dans l’édition collectie Furne, Houssiaux.
Les Peines de cœur d’une chatte anglaise, par H. de Balzac, suivi des Peines de Cœur d’une chatte française, par P.-J. Stahl (Hetzel).
Hetzel et Blanchard, libraire-éditeur, Paris, 1853 ; in-18. 88 pp. Couvertures imprimées.
Première édition en librairie. Paru précédemment dans les Scènes de la vie des animaux. Non reproduit dans l’édition collective Furne, Houssiaux.
Les Fantaisies de Claudine. H. de Balzac.
Eugène Didier, éditeur, 6, rue des Beaux-Arts, Paris, 1853 ; in-16. 96 pp. Couverture imprimées.
Première édition séparée. Paru précédemment dans la Revue parisienne et à la suite d’Honorine.
Traité de la vie élégante. H. de Balzac.
Librairie nouvelle, 15, boulevard des Italiens, en face de la Maison dorée, (imprimerie Rançon et Cie), 1853 ; in-16. 95 pp.
Non reproduit dans l’édition collective Furne, Houssiaux.
Le Députés d’Arcis.
De Potter, libraire-éditeur, rue Saint-Jacques, 38,  Paris, s.d. (1854) ; 4 in-8. I. (2f.)-328 pp. / II. (2f.)-327 pp. / III. (2f.)-320 pp. / IV. (2f.)-298 pp.
Non réimprimé dans l’édition collective Furne, Houssiaux. Resté inachevé par Balzac, ce roman fut terminé par Charles Rabou sous les titres suivants :
Le Comte de Sallenauve, De Potter, Paris s.d. (1855) ; 5 in-8. I. (2f)-304 / II. (2f.)-312 pp. / III. (2f.)-304 pp. / IV. (2f.)-312 pp. / V. (2f.)-319 pp.
La Famille Beauvisage. De Potter, Paris s.d. (1855) ; 4 in-8. I. (2f.)-326 pp. / II. (2f.)-323 pp. / III. (2f.)-311 pp. / IV. (2f.)-320 pp. Le Député d’Arcis, avait paru précédemment en tirage à part du feuilleton de l’Union monarchique.
Les Paysans. Scènes de la vie de campagne, par H. de Balzac.
De Potter, libraire-éditeur, rue Saint-Jacques, 38, Paris, s.d. (1855) ; 5 in-8. Couvertures imprimées. I. (2f.)-305 pp.-(1f.) / II. (2f.)-306 pp.-(1f.) / III. (2f.)-309 pp.-(1f.) / IV. (2f.)-319 pp.-(1) / V. (2f.)-287 pp.-(1).
Les titres et les couvertures portent le nom de Gust. Gratiot, impr. à Paris. Suivi du Traité des excitants (déjà imprimé à la suite de la Physiologie du goût, Charpentier, 1839) et du Voyage à Java, en édition originale. Ces deux derniers textes n’ont pas été réimprimés dans l’édition collective Furne, Houssiaux.
Les Petits bourgeois. Scènes de la vie parisienne. Par H. de Balzac.
De Potter, libraire-éditeur, rue Saint-Jacques, 38, (imprimerie, E. Jacquin, Fontainebleau), s.d. (1856),  Paris s.d. (1856-1857) ; 8 in-8. Pour 1856 : I. (2f.)-319 pp. / II. (2f.)-313 pp. / III. (2f.)-323 pp. / IV. (2f.)-312 pp. / Pour 1857 : I. (2f.)-320 pp. / II. (2f.)-327 pp. / III.-(2f.)-327 pp. / IV. (2f.)-336 pp.
Terminé par Charles Rebou. Non réimprimé dans la première édition collective Furne, Houssiaux.
Correspondance de H. de Balzac. 1819-1850.
Calmann-Lévy, éditeur, ancienne maison Michel Lévy Frères, rue Auber, 3, et boulevard des Italiens, 15, à la librairie nouvelle, (imprimerie F. Aureau, Lagny), 1876 ; 2 in-12. I. (2f.)-II-477 pp. 3 pl. / II. (2f.)-468 pp. Couvertures imprimées.
Portrait et 2 planches. Avec un beau portrait gravé de Gustave Lévy.
Lettres à l’étrangère.
Calmann-Lévy, Paris, 1899-1950. 5 in-8.
100 Hollande pour les deux premiers volumes, des Arches pour le tome III, 50 Rives pour le tome IV.
 
  • Préfaçons belges

Histoire des treize.
Méline, 1833 ; in-16. 
Le Père Goriot.
Wahlen, 1835 ; in-16.
La Vieille fille.
Walhen, 1836 ; in-16.
La femme supérieure.
Méline, Cans (ou Hochhausen et Fournes, ou Hauman, Cattoir) 1837 ; in-16.
Les Rivalités en province.
Hauman (ou Walhen, ou Méline et Cans) 1838 ; in-16.
Le Curé de village.
Hauman, 1879 ; in-16.
Véronique.
Hauman, 1839 ; in-16.
Constitue la fin du Curé de village.
Béatrix ou les amours forcés.
Méline et Cans, 1839 ; 2 in-16.
Pierrette.
Hauman, 1840 ; in-16.
Les Deux frères.
Méline et Cans, 1841 ; in-16.
Les Lecamus.
Méline et Cans, 1841 ; in-16.
Forme la première partie de Catherine de Médicis expliquée.
Une ténébreuse affaire.
Hauman (ou Méine ou Cans) 1841 ; in-16.
Ursule Mirouet.
Hauman, 1842 ; 2 in-16.
Mémoires de deux jeunes mariées.
Hauman, 1842 ; 2 in-16.
La Fausse maîtresse (à la suite de la seconde édition belge des Mémoires de deux jeunes mariées).
Méline et Cans, 1842 ; 2 in-16.
Albert Savarus.
Méline et Cans, 1842 : in-16.
Le Danger des mystifications.
Jamar (ou Lebègue, ou Hen, ou Etienne), 1842 ; in-16.
Texte qui devint Un début dans la vie.
Honorine.
Hauman, 1843 ; in-16.
Ou, à la suite de Dinah Piedefer : Méline et Cans, 1843 ; 2 in-16.
Un ménage de garçon en province. Suite des Deux frères.
Méline et Cans, 1843 ; in-16.
Modeste Mignon.
Hauman, 1844 ; 2 in-16.
Les Petits manèges d’une femme vertueuse.
Hauman, 1845 ; 2 in-16.
Deviendra la Lune de miel, chez Chlendowski.
Les Paysans.
Walhen (ou Muquardt), 1845 ; in-16.
Ne contient que le début du roman. L’édition suivante, chez Hauman, 1845 ; 2 in-16, est plus complète.
La Cousine Bette.
Lebègue et Sacré, 1846 ou 1847 ; 3 in-16.
Une instruction criminelle.
Méline et Cans, 1836 (pour 1846) ; in-16.
Forme la troisième partie de Splendeurs et misères des Courtisanes. Remis en vente avec un nouveau titre à la date de 1846.
La Dernière incarnation de Vautrin.
Lebègue et Sacré, 1847 ; in-16.
Le Députés d’Arcis,
Lebègue, Bruxelles 1848 ; in-16.
Tome Ier qui donne l’intégralité du texte de Balzac.
Les Petits bourgeois.
Kiessling, Schnée, 1855 ; 5 in-16.
A citer également une édition collective :
Œuvres.
Méline et Cans, 1837-1843 ; 8 grand in-8.
Extrêmement rare.

All the first editions and books incribed by Balzac on Edition-originale.com :

Honoré de Balzac : signed books, first editions, inscribed books and manuscripts
 

Ressources numériques 
 
  • Emissions radiophoniques et conférences

Emission publique présentée par François Régis Bastide consacrée à Honoré de Balzac, avec l'écrivain Maurice Bardèche, auteur d'une biographie intitulée "Balzac" : http://www.ina.fr/audio/PHD99235595.
 
  • Emissions télévisées

Documentaire – Sur la piste des écrivains : Honoré de Balzac, réalisé par Gilbert Di Nino. 2009-2011.
http://merapi-productions.com/128-catalogue-sur-la-piste-des-ecrivains---honorE-de-balzac.html
Portrait-souvenir consacré au romancier Honoré de Balzac, 1799-1850. Depuis son bureau en Suisse, Georges SIMENON dépeint le romancier, son enfance, son éducation, sa vie adulte, « écrasé par son œuvre », et donne son interprétation : « il voudrait surmonter son handicap physique en crevant le plafond de la gloire, et ce sera La Condition Humaine. La description est illustrée par de nombreuses gravures, images des lieux habités ou fréquentés par l'auteur, manuscrits :
http://www.ina.fr/video/CPF86634885/m-video.html
 
 
  • Sites dédiés 
 
Musée Balzac - Château de Saché : http://www.lysdanslavallee.fr/fr/node/6#.VhZw0vntlH

La Maison de Balzac : http://parismusees.paris.fr/fr/les-musees-de-la-ville-de-paris/le-reseau-des-musees-de-la-ville-de-paris/maison-de-balzac

La Comédie Humaine. Edition critique en ligne : http://spleen.uchicago.edu/balzac/philosearch.html

Le Groupe international de Recherches balzaciennes : http://balzac.cerilac.univ-paris-diderot.fr/

Groupe d’études balzaciennes de l’Université Paris Sorbonne : http://www.balzac-etudes.paris-sorbonne.fr/balzac/index.php?section=0&part=1

Bibliographie d’Honoré de Balzac : http://data.bnf.fr/11890041/honore_de_balzac/
 
  • Articles et revues scientifiques
 
Ambrière Madeleine. Balzac et l'énergie. In: Romantisme, 1984, n°46. L'énergie. pp. 43-48. : www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1984_num_14_46_4790

Artiaga Loïc. Les censures romaines de Balzac. In: Romantisme, 2005, n°127. Panoramique. pp. 29-44. : www.persee.fr/doc/roman_0048-
8593_2005_num_35_127_6587


Bar Francis. Balzac styliste. In: Cahiers de l'Association internationale des études françaises, 1963, n°15. pp. 309-329. : www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1963_num_15_1_2264

Fortassier Rose. Balzac et l'opéra. In: Cahiers de l'Association internationale des études françaises, 1965, n°17. pp. 25-36. : www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1965_num_17_1_2276

Illouz Jean-Nicolas. Balzac et le style. In: Romantisme, 1999, n°104. Penser avec l'histoire. pp. 114-115. : www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1999_num_29_104_3415

Le Yaouanc Moïse. Balzac dans son œuvre. In: Cahiers de l'Association internationale des études francaises, 1963, n°15. pp. 349-360. : www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1963_num_15_1_2267

Michel Arlette. Balzac et l'idée de progrès en littérature. In: Romantisme, 2000, n°108. L'idée de progrès. pp. 53-64. : www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_2000_num_30_108_977

Sjödén K.-E. Balzac et Swedenborg. In: Cahiers de l'Association internationale des études francaises, 1963, n°15. pp. 295-307. : www.persee.fr/doc/caief_0571-5865_1963_num_15_1_2263
 
All the first editions and books incribed by Balzac on Edition-originale.com :

Honoré de Balzac : signed books, first editions, inscribed books and manuscripts
Leave a comment
  On-line help