Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Autographe, Edition Originale

Michel BUTOR Collage original consistant en deux cartes postales réunies à l'aide de trois attaches parisiennes et adressées à son ami Georges Raillard

300 €

Réf : 68137

Commander

Réserver

Poser une question

Michel BUTOR

Collage original consistant en deux cartes postales réunies à l'aide de trois attaches parisiennes et adressées à son ami Georges Raillard

Saint-Laurent du Var 27 Avril 1972, 15x10,5cm, deux cartes postales.


Collage original fabriqué par Michel Butor à l'aide de deux cartes postales de vues de Grasse (une partie de la seconde ayant été découpée en quatre lamelles reliées entre elles par deux attaches parisiennes qui lui permettent de se déplier et de se replier à loisir sur la carte postale entière)  qu'il a réunies et assemblées avec une attache parisienne.
Cette carte postale composée d'une carte entière et de quatre lamelles d'une seconde pouvant se replier sur la première a été adressée à son ami le critique d'art Georges Raillard depuis Saint-Laurent du Var le 27 Avril 1972.

Dans cette carte postale Michel Butor s'étonne du talent de polyglotte et de traducteur de Georges Raillard : "Comment se fait-il que vous traduisiez en yougoslave ? Avez-vous passé quelque temps là-bas ?"
Ensuite Michel Butor fait référence à un article et une discussion qu'ils avaient eus ensemble à propos d'un texte de Max Jacob : "Voici le texte de Max Jacob auquel je faisais allusion. C'est bien dans le "Cornet à dés", première partie, dans la section intitulée "Le coq et la poule" : "Quand on fait un tableau, à chaque touche, il change tout entier, il tourne comme un cylindre et c'est presque interminable. Quand il cesse de tourner, c'est qu'il est fini. Mon dernier représentant une tour de Babel en chandelles allumées."
Après l'énumération de ses achats-ventes immobiliers et de leurs corollaires : "Je signe chez le notaire dans 8 jours pour celle (la maison) du port de Nice.  La ronde des corps de métiers commence.", de son état de fatigue, Michel Butor lui fait part de l'avancée de son travail et de ses impératifs parisiens : "J'ai recommencé à travailler sur "Intervalle" pour me remettre la tête en place... à Paris du 6 au 10 mai, histoire de signer le service de presse de "Travaux d'approche".
Pour finir, il évoque la prochaine tenue du colloque de Cerisy et la présence de Jean Starobinsky : "Il faudra résoudre le problème du transport de Starobinsky pour Cerisy. Ce devrait être assez facile."

 

300 €

Réf : 68137

Commander

Réserver


  Assistance en ligne