Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Recevoir notre catalogue

Rubriques

Echos
Catalogues
Illustrateurs Gazette du Bon Ton
Essais bibliographiques
Portfolio
Editorial
Evenements
e-bibliotheque
A la librairie
Nouveautes
L'enigme
Contributions
Focus
Termes et concepts de la bibliophilie

L'énigme

De mystérieux rouleaux manuscrits

Mystérieux manuscritMystérieux manuscrit
Ce manuscrit complet des Fables de la Fontaine établi sous Napoléon Ier par un prisonnier dont l’identité n’est pas parvenue jusqu’à nous, interné à Pignerol (Piémont), ne laisse pas d'intriguer bibliophiles et historiens.

L’ensemble a été rédigé sur deux rouleaux de papier vergé fort constitués de multiples segments encollés les uns aux autres d’une longueur totale de 250 mètres (800 pieds) environ et de 3 centimètres de largeur.
Indication probablement postérieure au crayon à papier dévoilant la condition de l’auteur, le lieu et l’année de sa détention.
Belle écriture à l’encre noire sur deux lignes puis une, les titres sont rubriqués d’un quadrillage à l’encre rouge, nous retrouvons au verso une graduation manuscrite en pied d’ancien régime (32,48 cm).

La seule évidence est que le rédacteur était un homme très éduqué tant la graphie est soignée et régulière. Il avait accès à un papier et à un matériel d’écriture (plumes et encres noires et rouges) de grande qualité ce qui fait penser qu’il s’agissait d’un prisonnier important. Connaissait-il le texte par cœur ? Avait-il des livres personnels ou la possibilité d’en consulter dans une bibliothèque ? Était-il un prisonnier politique ? Était-il français ? Nous l’ignorons. Alors pourquoi le prisonnier a écrit ce texte sous cette forme étrange ? Peut-être a-t-il ainsi voulu, comme Sade, le dissimuler à ses geôliers dans les interstices d’un mur.
 
Voir toutes les photos ici.
Laisser un commentaire

Librairie Le Feu Follet - 10/07/2015 11:45

Bonjour,

En effet c'est une idée, malheureusement la forteresse n'existe plus, et l'office du tourisme de Pignerol ne nous aide pas ! Les archives de la police semblent aussi une bonne piste, je vais l'étudier. Merci pour votre intérêt !


Court - 10/07/2015 11:22

A-t-on par hasard les registres d'écrou de la forteresse de Pignerol pour cette période? Une autre piste serait ce qui peut subsister des Archives de la Police.
Bien à vous.
MC


Assistance en ligne