Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Recevoir notre catalogue

Rubriques

Les Enquetes
Catalogues
La Lettre du Feu Follet
Echos
Portfolio
Termes et concepts de la bibliophilie
Focus
Contributions
L'enigme
Nouveautes
A la librairie
Evenements
Editorial
Essais bibliographiques
Illustrateurs Gazette du Bon Ton

La Lettre du Feu Follet

La Lettre du Feu Follet n° 23 | « Seuls restaient pour se battre des bouchers et des normaliens qui parlent de poésie »

La Lettre du Feu Follet n° 23 | « Seuls restaient pour se battre des bouchers et des normaliens qui parlent de poésie »La Lettre du Feu Follet n° 23 | « Seuls restaient pour se battre des bouchers et des normaliens qui parlent de poésie »
Voilà exactement 20 ans s’éteignait, dans la discrétion qui lui était coutumière, le plus grand critique littéraire du XXe siècle. 

Ou bien doit-on plutôt le décrire comme le plus atypique des romanciers ? Certains le qualifieront de penseur le plus engagé, d’autres de plus ambigu. Tous reconnaîtront sans doute la pertinence d’au moins un superlatif, celui de « plus mystérieux des écrivains » car, certainement, ce 20 février 2003 disparaissait, secrètement, la plus méconnue des grandes figures intellectuelles de notre époque : Maurice Blanchot.

Les habitués et amis du Feu Follet connaissent l’attachement de notre librairie pour ce personnage hors du commun, sur les archives duquel nous avons longuement travaillé et dont nous avons révélé plusieurs écrits inédits et capitaux.

> Lire la suite
Laisser un commentaire
Assistance en ligne