Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
+ de critères

Rechercher parmi 31433 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Recevoir notre catalogue

Rubriques

Les Enquetes
Catalogues
La Lettre du Feu Follet
Echos
Portfolio
Termes et concepts de la bibliophilie
Focus
Contributions
L'enigme
A la librairie
Evenements
Editorial
Essais bibliographiques
Illustrateurs Gazette du Bon Ton

Focus

Quand le jazz est...

Quand le jazz est...Quand le jazz est...
Le Feu Follet vous présente un ensemble unique : tous les manuscrits et tapuscrits des 45 chroniques de Boris Vian sur le Jazz à Paris pour la radio américaine WNEW, conservés par Ursula Kübler jusqu’à sa mort dans le petit appartement de la cité Véron où elle vécut avec son Zazou jazzologue.

Les 82 pages manuscrites et 113 pages dactylographiées de cette immense et hilarante pérégrination musicographique nous plongent dans la passion d’un homme pour sa trompette.
 

"This is Boris Vian saying "Bonjour" from Paris..."


Exceptionnel ensemble complet des 45 chroniques de Boris Vian sur le jazz français des années 1930-40 pour la radio américaine WNEW.

Manuscrit autographe de 38 émissions rédigées sur papier blanc ou quadrillé et parfois sur du papier à en-être de Centrale et de l'Office professionnel des industries et des commerces du papier et du carton. L'ensemble comporte de nombreuses ratures et corrections et parfois des dessins marginaux. Tous les manuscrits sauf deux sont accompagnés de leur tapuscrit. Les sept autres chroniques ne nous sont transmises que par leur tapuscrit.
 

Toutes les chroniques sont rédigées en anglais, à l'exception des six premières pages qui sont en français. Les manuscrits, tous de la main de Boris Vian et dans son style pittoresque, ne présentent que les parties prononcées par l'écrivain lors des enregistrements. Les tapuscrits contiennent quant à eux la totalité des chroniques, parties des speakers (Bob Langley, Ben Smith et Bob Carrier) comprises, et présentent des annotations de Boris ou de son collaborateur américain Ned Brandt.
Important dossier de travail témoignant de l'essor du jazz en France par l'un de ses acteurs et plus grands défenseurs : l'américanophile Boris Vian.

Ces chroniques ont été enregistrées entre avril 1948 et juillet 1949 par la Radiodiffusion française pour être retransmises outre-atlantique à la National Public Radio WNEW de New York. Ces enregistrements semblent définitivement perdus : on n'en trouve aucune trace ni en France ni aux Etats-Unis. Elles ne firent l'objet d'une publication écrite – réalisée d'après l'ensemble que nous proposons – qu'en 1997 sous le titre de Jazz in Paris.
 

Cette série d'émissions devait présenter au public américain le jazz français créé et enregistré à partir des années 1930-40. Chaque chronique, d'une quinzaine de minutes, fut construite sur le même modèle : une présentation d'un groupe ou d'un musicien, entrecoupée d'extraits sonores de musique jazz. « En dépit de cet effort promotionnel, après plus d'une année l'émission s'essouffla. On avait déjà demandé à Vian de réduire les paroles au profit de la musique (voir n°9), puis brusquement le programme fut annulé sans que son auteur principal y soit vraiment préparé. » (Gilbert Pestureau)
Véritable promoteur du jazz et lui-même joueur de « trompinette », Boris Vian multiplia les chroniques musicales dans les journaux et magazines à partir de 1946. La mission confiée par la WNEW n'est pas une mince affaire pour lui : il a appris l'anglais tardivement et en a surtout été un traducteur. Prenant son rôle très à cœur, il parvient néanmoins à fournir des chroniques à la fois pédagogiques car très documentées, mais aussi infiniment poétiques et humoristiques. L'engagement de Boris Vian dépasse le simple cadre musical, comme le souligne Gilbert Pestureau dans son introduction à Jazz in Paris : « Vian insiste sur la vogue et l'importance en France des groupes « mixtes » de jazzmen, alors que la ségrégation se prolonge aux Etats-Unis. » : "This is Boris Vian saying bonjour from Paris and bringing you more and more French hot recordings made by various conglomerations of black and white musicians." (Chronique n°38, "Sidney Bechet").

>> Découvrez tous les détails de cet ensemble

>> Voir toutes nos autres références Boris Vian


 
Laisser un commentaire
Assistance en ligne