Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Autographe

Nicolas BEAUSSET Mémoires concernant les derniers troubles de la ville de Marseille depuis l'An 1585 jusques en 1596.

5 500 €

Réf : 83319

Commander

Réserver

Poser une question

Nicolas BEAUSSET

Mémoires concernant les derniers troubles de la ville de Marseille depuis l'An 1585 jusques en 1596.

1777, Pet. in-Folio (19,8x31,8cm), 145pp., relié.


Manuscrit de 145 pages. L'auteur était gouverneur du château d'If en 1590. Manuscrit soigné et très lisible composé pour la première fois en 1597. In fine l'inscription datée de 1777 : « Collationnné et trouvé conforme à la copie qui se trouve dans le volume des manuscrits de Dupuy n° 656, faisant partie de ceux de la bibliothèque du Roy, à Paris le 12 Janvier 1777. Signé Mejot, commis à la garde des Mss. de ladite bibliothèque. L'ouvrage ne fut édité qu'en 1866.
Reliure en plein maroquin rouge du XVIIIe. Dos lisse orné de 5 fleurons avec petits fers et dans des caissons, roulettes en queue et tête. Large dentelle d'encadrement suivi d'un double filet doré. Roulette sur les coupes. Traces de frottement.



Superbe exemplaire.
Nicolas Beausset dresse l'histoires des troubles de la Ligue en Provence et à Marseille de 1585 à 1596. Au printemps 1585, les nobles ligueurs de la province, dirigés par le sieur de Vins, prennent les armes contre les huguenots, et ce malgré les ordres d'Henri III. Il revient au gouverneur de Provence, Henri d'Angoulême, grand prieur de France pour l'Ordre de Malte, de maintenir l'autorité du roi en affrontant Vins et en empêchant que la Ligue étende son influence parmi les élites urbaines. Au début du mois d'avril, il déjoue de justesse un complot dirigé par le deuxième consul de Marseille pour faire tomber la ville aux mains de Vins. Quelques mois plus tard, ce même prieur demande des moyens pour combattre les Huguenots, le roi s'étant allier avec la Ligue... La suite de l'Histoire verra une ligne de partage nette entre les ligueurs et les partisans du roi, il se créera même un parlement itinérant favorable au roi s'opposant aux membres de la ligue présents dans les parlement municipaux.

 



5 500 €

Réf : 83319

Commander

Réserver


Assistance en ligne