Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

François Baculard D'ARNAUD Nouvelles historiques

400 €

Réf : 57758

Commander

Réserver

Poser une question

François Baculard D'ARNAUD

Nouvelles historiques

Chez Delalain, à Paris 1777, Grd. in-8 (14,5x22cm), (4) xxij (2) 486pp. (3) et (4) 404pp. (1), 2 volumes reliés.


Première édition illustrée de 3 vignettes de titre et 3 figures d’Eisen au tome I (ainsi que de 3 pages de musique gravée) ainsi que 3 culs-de-lampe et 1 figure de Marillier, 2 de Barbier et 3 vignettes de titre de Marillier au tome II, ainsi que 3 culs-de-lampe. L’ensemble gravé par Fessard, Longueil, Née, Delaunay et Halbou. Très belle illustration, très fine.
Reliures en plein veau écailles d’époque. Dos à nerfs ornés. Pièces de titre en maroquin rouge, et de tomaisons en maroquin vert. Triple filet d’encadrement sur les plats. Tranches dorées. Un petit manque au mors supérieur en tête du tome I. Traces de frottements. Pâles rousseurs éparses. Un manque en marge de la p. 479. Le relieur a inversé les tomaisons. Bel exemplaire.
Tome I : Salisbury, Varbeck, Le Sire de Crequy.
Tome II : Le Prince de Bretagne, La Duchesse de Chatillon, Le Comte de Strafford.
La plupart des récits de Baculard d’Arnaud montre un goût immodéré pour l’anecdote vraie (historique ou pittoresque et provenant de diverses contrées : Italie, Allemagne, Espagne) et l’auteur est parfaitement représentatif de cette littérature qui donnera le roman gothique et sombre. Un sentimentalisme exacerbé, étincelant, anime les œuvres de l’auteur, avec une certaine complaisance dans la peinture du mal et un plaisir assez morbide aux affects. N’était le cadre qui définit souvent le roman gothique, et qui est absent des œuvres de d’Arnaud (sauf pour Le Comte de Comminges), l’auteur est très proche de cette mouvance de la littérature de la fin du XVIIIe siècle.

400 €

Réf : 57758

Commander

Réserver


Assistance en ligne