Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
   Inclure la bouquinerie
+ de critères

Rechercher parmi 29257 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Jacques DELILLE Les Géorgiques de Virgile, en vers françois

150 €

Réf : 25992

Commander

Réserver

Poser une question

Jacques DELILLE

Les Géorgiques de Virgile, en vers françois

De l'imprimerie de Monsieur, à Paris 1789, In 16 (8x12,5cm), 191pp. (4), relié.


Nouvelle édition, après l'originale parue en 1770. Illustrée d'un frontispice de Casanova et de 3 figures par Eisen, l'ensemble gravés par Villerey.
Reliure en plein veau d'époque vert. Dos lisse orné de deux vases et 3 fleurons, et de roulettes. Roulette d'encadrement sur les plats. pièce de titre en maroquin rouge. frottements. 2 coins émoussés. Le relieur a interverti les deux premiers feuillets préliminaires (p.9 et 11) en les reliant en début d'ouvrage. exemplaire bien frais, dans une jolie reliure, un peu frottée.
La gloire et la renommée de Delille furent assurées dès la publication de cette traduction. Le monde des lettres reconnut immédiatement la supériorité de son talent, surtout après la mort de Voltaire. « C'est un ouvrage charmant, dit Jean François Joseph Dussault, d'une correction rare, d'une facilité et d'une souplesse admirables, qui suppose le goût le plus délicat et le plus fin, une connaissance approfondie de notre style poétique. Mais aussi, est-ce une véritable traduction ? Y reconnaît-on le génie de Virgile ? L'imitateur français a substitué aux beautés mâles, imposantes et pures de l'original, des grâces un peu maniérées, une espèce d'affèterie, de coquetterie, plus appropriées sans doute à la tournure de son talent, et peut-être plus conformes au goût de ses contemporains. On a dit de cette traduction que c'est une traduction originale, et cela est très vrai, mais cela prouve que c'est une traduction où l'on trouve Delille et point Virgile. » Plus lapidaire, Chateaubriand a dit : « C'est un tableau de Raphaël merveilleusement copié par Mignard ». Les Géorgiques de Delille, avec les Jardins restent les deux principales oeuvres de Dellile.

150 €

Réf : 25992

Commander

Réserver


Assistance en ligne