Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

PLUTARQUE Oeuvres morales et meslees. Translatées de grec en français, reveues & corrigées en plusieurs passages par le translateur

1 500 €

Réf : 08875

Commander

Réserver

Poser une question

PLUTARQUE

Oeuvres morales et meslees. Translatées de grec en français, reveues & corrigées en plusieurs passages par le translateur

pour Samuel Crespin, à Cologni 1614, in-folio (38x25cm), (8f.) 674ff. (45f.)., relié.


L'edition originale de la traduction d'Amyot date de 1572 chez Michel de Vascosan à Paris.

Reliure en plein veau d'époque, dos à 6 nerfs, 6 fleurons, double filet d'encadrement sur les plats.

Jacques Amyot (1513-1594), fut le précepteur des fils de Henri II (futurs charles IX et Henri III), il sera également professeur à l'université de bourges et deviendra grand aumonier de France et évêque d'auxerre dont il fera un important centre de l'humanisme. C'est sous la recommandation de François Ier qu'il traduira Les Vies de hommes illustres de Plutarque. Celle-ci, et par la suite les œuvres morales eut et aura un impact considérable, non seulement pour la redécouverte de l'antiquité (qui eut ainsi un retentissement plus important que pour quelques érudits) et de Plutarque mais pour la langue française elle-même. Montaigne écrira : 'Nous autres, ignorants, étions perdus si ce livre ne nous eût relevés du bourbier... C'est notre bréviaire'. Mais non seulement habile traducteur soucieux de l'exactitude, il est aussi un fort habile vulgarisateur plutôt qu'un érudit, car il écrivait pour un large public et non pour les savants, aussi explique-t-il, commente-t-il ce qu'il est nécessaire de clarifier, il recherche un français pur, éloigné des hellénismes et des tour pédants, un français qui sera loué par tous les spécialistes de la langue française au XVIIème tel que Vaugelas. Enfin il fait entrer la traduction dans une ère nouvelle.

Brunet, IV, 738.

Restaurations habiles aux coins, coiffes et bordures.

1 500 €

Réf : 08875

Commander

Réserver

  Assistance en ligne