Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
   Inclure la bouquinerie
+ de critères

Rechercher parmi 29459 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Autographe, Edition Originale

Jules BARBEY D'AUREVILLY Du dandysme et de G. Brummell

10 000 €

Réf : 43067

Commander

Réserver

Poser une question

Jules BARBEY D'AUREVILLY

Du dandysme et de G. Brummell

B. Mancel, Caen 1845, 11,5x15cm, relié.


Edition originale, un des rarissimes exemplaires sur Hollande fort, seuls grands papiers avec quelques exemplaires sur papier de couleur.
Reliure en demi chagrin noir, dos à quatre nerfs orné de filets noirs, plats de cartonnage noir, coins légèrement émoussés, reliure de l’époque.
Envoi autographe signé de Trebutien à Georges Lesnard.
Quelques petites rousseurs sur les gardes.
Dans les Annales de Normandie, Jean-Luc Piré analysant l’importance de la collaboration entre Barbey et Trebutien consacre un paragraphe au Dandysme qui met l’accent sur l’importante participation de Trebutien à ce petit ouvrage, parmi les plus rares et recherchés de Barbey :
« On connait la monumentale correspondance que Barbey entretint « dominicalement » avec son ami durant vingt-six ans. (…) La présence de Trebutien est quasi constante dans l’univers aurevillien. Le « Sagittaire » n’avait pas l’enseigne menteuse lorsqu’il annonçait à son correspondant : « Votre nom, entrelacé dans le mien, — est aussi connu que mon nom [...]. Qui dit d’Aurevilly dit Trebutien. »
Au cœur même du Dandysme, Barbey rend hommage à son éditeur et ami : « Je demande aux trente ou quarante personnes qui me liront la permission de leur présenter M. Trebutien comme un ami qui vaut mieux que moi et dont l’imagination et la science — séparées souvent, mais unies en lui — n’ont pas besoin de l’amitié pour être appréciées pour ce qu’elles valent. »
L’histoire du Dandysme, plus que toute autre œuvre de Barbey est liée à son éditeur, ami et collaborateur actif. D’abord envisagé sous la forme d’un simple article sur Brummel mort trois ans plus tôt, Du Dandysme va devenir un livre grâce aux nombreux documents fournis par Trebutien qui servit de documentaliste à Barbey : « à propos de Brummell, j’ai suivi littéralement tous vos conseils. J’ai lu tout ce que vous m’aviez indiqué ». Après avoir essuyé deux refus de publication dans la Revue des Deux Mondes et le Journal des Débats, D’Aurevilly donne le feu vert à Trebutien pour l’impression. Barbey va prendre à cœur cette édition : l’échange des épreuves et des corrections est incessant ; en octobre, il décide d’adjoindre des notes à l’ouvrage. La collaboration de Trebutien acquiert une signification particulière : « Vous m’avez fait réaimer le Brummell. Sans vous, je l’aurais jeté au feu pour le récompenser des déceptions dont il a été la cause [...]. Vous m’avez fait y reprendre goût, et voilà que maintenant poussé par vous, entraîné par vous, j’arrive au culte du détail, au pointillé, à la hachure inquiète, à toutes ces corrections qui font le fini et dont je n’ai pas la puissance, moi, qui suis un homme de premier jet, un brutal et rapide artiste, animalisé par les passions ! »
Lorsqu’en 1850 Trebutien se propose de publier les Prophètes du Passé, Barbey acquiesce en ces termes : « Nous corrigerons les épreuves comme celles du Brummell, n’est-ce pas, mon ami ? J’aime cette manière de travailler. Elle est fécondante. Une pensée, une note, une modification quelconque me vient, et je vous l’envoie ».
Si l’édition originale renforce l’amitié du poète et de son éditeur, J-L. Piré note que la réédition sera au contraire sujet de discorde : Barbey avait proposé à son ami, le 2 juillet 1858, de faire réimprimer le Brummell chez Poulet-Malassis (…) : « si vous m’autorisez à traiter avec le Poulet au citron. Nous partagerons en frères, ce qu’il donnera du Brummell et de sa réimpression ». Or Trebutien abhorre Poulet-Malassis : « un socialiste de la pire espèce [...], il fut rédacteur d’un des journaux les plus ignobles de l’époque [...]. Il a fondé à Paris une librairie où il réédite toutes les impuretés et les impiétés du 18ème siècle ». (Piré Jean-Luc In: Hors-série des Annales de Normandie. G.S. Trebutien [Préface par J.-Cl. Polet ] 1985. pp. 3-198.)

Exceptionnel exemplaire imprimé sur grand papier de Hollande dans une stricte reliure de l’époque.  

10 000 €

Réf : 43067

Commander

Réserver


Assistance en ligne