Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
   Inclure la bouquinerie
+ de critères

Rechercher parmi 29412 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Autographe, Edition Originale

Maurice BLANCHOT Romans fantastiques. Manuscrit autographe et tapuscrit complets

1 200 €

Réf : 44935

Commander

Réserver

Poser une question

Maurice BLANCHOT

Romans fantastiques. Manuscrit autographe et tapuscrit complets

S.n. (Journal des débats), s.l. (Paris) s.d. (1944), 13,5x21,5cm & 2 pages in-4, 2 1/2 pages in-8.


Manuscrit autographe de l’auteur de 2 pages et demie in-8 publié dans le numéro du 4 mai 1944 du Journal des Débats.
Manuscrit recto-verso complet, à l’écriture très dense, comportant de nombreux ratures, corrections et ajouts.
On joint le tapuscrit complet.
Chronique parue à l’occasion de publication de Prélude à l’apocalypse de Robert Poulet.
 
Dans cette chronique consacrée à l’actualité du roman fantastique, Maurice Blanchot s’intéresse notamment au Prélude à l’apocalypse de Robert Poulet qui vient de paraître : « Le lecteur passe volontiers du réel au fantastique, mais qu’y gagne-t-il ? Les péripéties anormales sont faibles au regard des faits véritables que l’imagination suppose ou que la mémoire rappelle. […] Prélude d’apocalypse paraît infidèle lorsqu’il n’est qu’un documentaire et insuffisant lorsqu’il prête des péripéties de fin du monde à une simple aventure historique. »
Pourtant, le « merveilleux scientifique » a donné naissance à de grands textes, signés Edgar Allan Poe, Louis Stevenson ou H.G. Wells. Mais c’est un genre périlleux et Auguste de Villiers de L’Isle-Adam s’y est lui-même quelque peu égaré dans L’Eve future : « Ce dernier livre qui a pour sujet la création d’une machine humaine par le savant Edison montre assez bien les difficultés du genre. Villiers qui se piquait de culture scientifique a décrit avec minutie le mécanisme de l’automate. […] Mais ce "bizarre cours d’anatomie" aujourd’hui nous lasse et la virtuosité des explications nous paraît futile. Au contraire, ce qui nous attire, c’est l’effort pour égarer la conscience, l’éternelle tentation de rendre illusoire l’existence par l’imitation qu’on en fait, le jeu troublant du reflet qui donne tort à l’image, de l’ombre qui abolit le modèle. »
 
Texte très critique de Blanchot sur le divertissement fantastique.

1 200 €

Réf : 44935

Commander

Réserver


Assistance en ligne