Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Autographe

Maurice BLANCHOT Lettre tapuscrite à Breton plus questionnaire signé par Breton

1 500 €

Réf : 48323

Commander

Réserver

Poser une question

Maurice BLANCHOT

Lettre tapuscrite à Breton plus questionnaire signé par Breton

22 juillet 1955, 26,5x20,7cm, un feuillet.


Brouillon tapuscrit de lettre à André Breton, avec des corrections et une ligne autographes, et questionnaire adressé à lui par André Breton sur l’art magique, avec une ligne et la signature autographes.

Un feuillet in-4 tapuscrit, recto seul avec des corrections et une ligne à l’encre noire de la main de Maurice Blanchot, et un feuillet in-4 (27,5 x 21,5 cm) imprimé et illustré en noir, recto-verso avec une ligne et la signature autographes à l’encre violette d’André Breton.
 
Quand, en cette année 1955, André Breton écrit à Maurice Blanchot, les deux hommes se connaissent, se côtoient et s’apprécient depuis longtemps, tout en conservant une forme de distance respectueuse. Breton travaille alors à son important ouvrage L’Art magique (Paris, 1957) et dans ce cadre, réalise une vaste enquête auprès de quatre-vingts personnalités (artistes, mais aussi sociologues, ethnologues, philosophes, historiens de l’art, critiques, etc.), parmi lesquelles Blanchot. Pour ce faire, Breton édite un tract intitulé « Formes de l’art » - illustré de onze figures (art égyptien, gaulois, précolombien, océanien, tarot, Paolo Uccello, etc.) - qui présente sa démarche et s’achève sur une série de cinq questions portant sur les liens entre art, magie et modernité : « Je me permets, cher Maurice Blanchot, de solliciter [votre réponse] très spécialement. André Breton ».
Le 22 juillet, Blanchot lui répond : « Il m’a toujours paru que le mot magie, comme le mot religion, pouvait nous aider à approcher ce que l’art désigne, puisqu’à certaines époques nous ne pouvons atteindre l’un qu’à travers l’autre, mais qu’il y avait un moment où nous devions renoncer à ce chemin, car ce que l’art annonce, ce qui parle dans la poésie, c’est une parole plus originelle, comme si l’œuvre d’art ou l’œuvre poétique prononçait le mot commencement d’une manière plus initiale que ne le sont les puissances – magique, religieuse – qui l’empruntent pour se manifester ou pour agir. » A l’instar des réponses des autres correspondants de Breton, le texte de Blanchot sera publié dans L’Art magique.
 
Très intéressante collaboration entre Maurice Blanchot et André Breton, sur le thème de la magie.

1 500 €

Réf : 48323

Commander

Réserver


Assistance en ligne