Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
+ de critères

Rechercher parmi 30546 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Robert GARNIER Les tragedies de Robert Garnier

4 000 €

Réf : 50084

Commander

Réserver

Poser une question

Robert GARNIER

Les tragedies de Robert Garnier

Par Jean Fuzy, à Paris 1607, In-12 (8x14,7cm), 648pp., relié.


Nouvelle édition collective, rare, des huit pièces de l'auteur, après la première collective complète en 1585. Impression en italiques. Marque de l'imprimeur en page de titre. 
Reliure splendide en plein maroquin citron mosaïqué du XVIIIe dans la manière de Padeloup. Dos lisse orné aux petits fers de petits filets courbes et de soleils angulaires mosaïqué d'un losange central rouge et de quadrilobes frappé d'un fleuron, queue mosaïquée rouge de points et filets. Titre doré. Plats ornés aux petits fers composant une riche guirlande d'encadrement, mosaïqué  de rouge dans les écoinçons et d'un motif central décoré de divers fleurons et petis fers. Dentelle sur les coupes et intérieure. Coins restaurés. Menus frottements en tête et sur les plats, très localisés sur de petites zones. Un infime travail de ver portant atteinte à plusieurs feuillets, sans manque de texte.
Fastueuse reliure mosaïquée de maître non signée, sans conteste très rare.
Garnier (1545-1590) est sans aucun doute le premier grand tragédien français. La plupart de ses sujets sont puisés dans l'Antiquité, mais ses deux dernières pièces sont d'une part une tragédie chrétienne et de l'autre, une tragédie inspirée par L'Arioste. Ami des poètes de la Pléiade qui le célébraient ouvertement (les tragédies contiennent dans les pièces préliminaires des poèmes de Ronsart et Belleau, Baïf, ou même de poésies signées des trois), il était moins apprécié par la cour. Son sens de la tragédie est hérité de Sénèque et d'Euripide où le sens tragique tient moins à l'action qu'à la parole souveraine.
Ex-libris aux armes du XVIIIe du Marquis de Vrigny.

 

4 000 €

Réf : 50084

Commander

Réserver


Assistance en ligne