Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
+ de critères

Rechercher parmi 30546 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Edition Originale

Lilio Gregorio GIRALDI Syntagma de Musis

12 000 €

Réf : 65641

Commander

Réserver

Poser une question

Lilio Gregorio GIRALDI

Syntagma de Musis

Matthias Schurerius, Strasbourg 1511, in-4 (14x20cm), (16f.) A4 B8 C4, relié.


Rare édition princeps illustrée d'une grande vignette de titre (86x95mm) figurant les muses jouant leurs instruments sous l'eau d'une fontaine dominant la source Hippocrène surmontée d'un vers de la Théogonie d'Hésiode : « ennea thugateres megalou Dios / Les neufs filles engendrées par le grand Zeus ». Il s'agirait de la toute première représentation collective des muses se baignant dans la fontaine de jouvence.
Neufs magnifiques bois in-texte (63 x 50mm) mettent eux aussi en scène ces mêmes muses élégamment vêtues et tenant leurs symboles distinctifs.
30 lignes par page en caractères ronds, exemplaire à toutes marges, non rubriqué. Le feuillet A2 ne porte pas de signature, C2 fautivement noté B2.
Première publication de l'imprimeur strasbourgeois Matthias Schürer à contenir des caractères grecs, comme ce dernier le souligne dans le colophon : « Finis libelli de Musis compositi a Lilio Graegorio Ziraldo Ferrariensi, quem Matthias Schurerius artium doctor summa cum diligentia impressit, non omissis accentibus in eisque Gareca sunt. Argentorat. Ann. salutis. M.D.XI. Idibus August. »
Reliure postérieure (XXème) en plein maroquin brun, dos janséniste à cinq nerfs, date dorée en queue, filet doré en encadrement des plats, toutes tranches dorées. Reliure signée Honegger.
Ex-libris des bibliothèques Guelfo Sitta et Gianni de Marco encollés sur le premier contreplat, timbre à sec de ce dernier en bas à droite de la première garde blanche.
Quelques très discrets trous de vers sans perte de texte au niveau des derniers feuillets.
Collationné complet par un bibliographe de la librairie Bernard Quaritch Ltd le 8 mai 1925 (cf. note au verso du dernier feuillet).
Rare et important traité – le tout premier sur le sujet – marquant une avancée significative dans la connaissance humaniste et philologique des divinités antiques.
Il est précédé de quelques lignes adressées au lecteur ainsi que d'une dédicace intitulée « Andreae Reginio Romarici monti Sonrario  » par Philesius Vogesigena (Matthias Ringmann), humaniste et éditeur scientifique de l'ouvrage. Vient ensuite une épitre dédicatoire à Luca Ripa, l'un des anciens maîtres ferrarais de Lilio Gregorio Giraldi, datée de 1507 à Milan. L'auteur y affirme avoir composé son Syntama de Musis alors qu'il n'était encore qu'un adolescent. La dissertation se clôt par plusieurs vers de poètes antiques ou contemporains à Giraldi – Virgile, Pic de la Mirandole et Fauste Andrelin – ayant avant lui loué les grâces des muses.
Emblématique du néoplatonisme médicéen, ce traité à clé aura une influence notable sur les cycles picturaux et les mythographes du XVIème siècle.
Les superbes bois gravés illustrant l'ouvrage ne se conforment pas à la tradition antique ou italienne mais représentent plutôt des vierges germaniques. Ces bois, proches du style de ceux de Dürer, sont très clairement inspirés par l'artiste à défaut de pouvoir lui être formellement attribués.
Très bel exemplaire à pleines marges de ce rarissime figuré de haute école allemande.

12 000 €

Réf : 65641

Commander

Réserver


Assistance en ligne