Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
+ de critères

Rechercher parmi 29672 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Edition Originale

[Etienne-Léon, baron de LAMOTHE-LANGON] Mémoires et souvenirs d'une femme de qualité sur le consulat et l'empire - Mémoires d'une femme de qualité sur Louis XVIII, sa cour et son règne - Mémoires d'une femme de qualité depuis la mort de Louis XVIII jusqu'à la fin de 1829

[Etienne-Léon, baron de LAMOTHE-LANGON]

Mémoires et souvenirs d'une femme de qualité sur le consulat et l'empire - Mémoires d'une femme de qualité sur Louis XVIII, sa cour et son règne - Mémoires d'une femme de qualité depuis la mort de Louis XVIII jusqu'à la fin de 1829

Mame et Delaunay-Vallée, Paris 1829-1830, 14x22cm, 10 volumes reliés.


Édition originale pour ces trois textes qui parurent séparément ; ils ont été réunis ici comme une trilogie.
Reliures uniformes en demi maroquin rouge, dos lisses ornés de roulettes dorées, chiffre couronné de Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine, ex-Impératrice de France et duchesse de Parme depuis l’abdication de Napoléon en 1815.
Rare collection de ces mémoires anecdotiques apocryphes couvrant une trentaine d’années de la vie à la Cour.
L’exemplaire a été relié dans l’ordre chronologique des événements historiques relatés, sans tenir compte des dates de parutions de chacun des volumes : en 1829 Mémoires d’une femme de qualité sur Louis XVIII, sa cour et son règne (4 t.), puis en 1830 : Mémoires d’une femme de qualité depuis la mort de Louis XVIII jusqu’à la fin de 1829 (2 t.), et en 1830 également : Mémoires et souvenirs d’une femme de qualité sur le Consulat et l’Empire (4 t.). Deux autres volumes, qui ne font pas partie de l’ensemble proposé, seront publiés en 1831 : Révélations d’une femme de qualité sur les années 1830 et 1831.
Quérard donne d'amples précisions sur la rédaction de ces mémoires. Le manuscrit des trois ouvrages a entièrement été écrit par Lamothe Langon, mais "avec tant de précipitation et si peu de soin" que les éditeurs furent contraints d'en assurer la révision par Amédée Pichot. La révision du style faite, Pichot ajouta quelques chapitres de son cru, ainsi que Charles Nodier. Enfin, la tâche de refondre les mémoires fut confiée à M. Hinard, Gainaut et Ferrier, avec toujours la révision du style par Pichot.
L'invention, ou le subterfuge d'une narratrice "femme de qualité" permet à l'auteur un portrait véritable et intime de la cour évoluant autour de Napoléon Bonaparte, et tout aussi bien de celle de Louis XVIII et de celle de la Restauration, l'ensemble possède un réel accent de vérité et les critiques ne sont jamais frontales mais distillées dans la perception des événements par l'héroïne. Le témoignage direct d'une femme sur l'histoire était en effet très en vogue, ainsi des Mémoires d'une contemporaine parus en 1827 et 1828 qui eurent un grand succès. Femme de haute noblesse et dont le mentor a été Madame de Stael, notre héroïne est introduite à la cour de Bonaparte. La supercherie littéraire est parfaite au sens où l'on suit chronologiquement l'évolution du personnage à travers l'histoire, mais au sein de la cour. Le lecteur suivra avec le plus grand intérêt cette autobiographie très romancée et qui peint sous des couleurs très vivantes la vie à la cour sous Napoléon Bonaparte, puis sous la Restauration et Louis XVIII, bien que la jeunesse de l'héroïne ait été rédigée en dernier. On y croise avec le plus grand plaisir tous les acteurs de ces périodes, aussi bien les acteurs politiques qu'artistiques (Girodet, Mercier, Lannes...). Il faut bien souligner qu'il ne s'agit nullement de mémoires historiques mais de la vie romanesque d'une femme à la cour, on y retrouve davantage la littérature du XVIIIe (Prévost, Lesage, Marivaux) que les critiques pamphlétaires de Chateaubriand sur les mêmes époques. On distinguera cependant une nette différence entre les premiers mémoires sur Louis XVIII et l'écriture des Mémoires sur le Consulat et l'Empire, en effet les premiers sont davantage un commentaire des événements historiques alors que ceux sur le Consulat tiennent davantage de l'autobiographie ; sans doute cette nouvelle manière fut-elle nécessaire pour ne pas répéter tout de qui avait déjà été écrit sur l'Empire dans les précédents ouvrages.
Lamothe Langon fut fait Baron d'Empire et eut une carrière administrative sous Bonaparte, il perdit son emploi sous la Restauration et se consacra à l'écriture pour gagner sa vie.

Précieux exemplaire de l’ancienne impératrice Marie-Louise, relié à son chiffre. Provenance singulière que celle de Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine (1791-1847) : duchesse de Parme depuis l’abdication de l’empereur Napoléon en 1815, elle constitua une riche bibliothèque, principalement française. Ses livres étaient pour l’essentiel reliés en demi-maroquin rouge avec son chiffre couronné doré sur les plats. Littérature, histoire des idées, économie et politique, histoire, sa bibliothèque témoigne d’un éclectisme et d’une ouverture peu ordinaires.

VENDU

Réf : 57499

Enregistrer une alerte


  Assistance en ligne