Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Edition Originale

Nicolas-Edme RESTIF DE LA BRETONNE La paysane pervertie, ou les dangers de la ville

Nicolas-Edme RESTIF DE LA BRETONNE

La paysane pervertie, ou les dangers de la ville

Chez la veuve Duchesne, Imprimé à La Haie (La Haye) & se trouve à Paris 1784, in-12 (11x18cm), 8 parties en 4 volumes reliés.


Edition originale, rare. 2 frontispices sur les 8 requis. Certains exemplaires, très rares, contiennent jusqu'à 60 figures de Binet.
Reliures en cartonnage à la bradel fin XIXe. Papier marbré bleu. Pièces de titre de maroquin bordeaux. Dos brunis. Exemplaire non rognés, relié sur brochure. Petits manques en tête du tome 2. 
L'avis in fine du tome IV précise "Le paysan perverti, ne fait qu'une seule et même histoire avec celle que nous publions" (Ursule, la paysanne, est la soeur d'Edmond, le héros du Paysan perverti, venus tous deux dans la famille Parangon pour y apprendre la peinture).
Ursule, l'héroïne de la paysanne pervertie, arrive à Paris où elle alternera les épisodes de débauche et d'honnêteté. Elle connaîtra les pires humiliations (violée, enlevée...) et sombrera dans le vice, se rachètera, tombera à nouveau, etc. Voici l'annonce au tome IV de l'auteur : "Ursule, dans le tome III, a révolté l'honnête lecteur par son impudence, son libertinage, l'excès de sa dépravation, portée au point même que son corrupteur en est surpris. [...] Elle va d'abord, dans celui-ci, être plus malheureuse encore : dégradée au-dessous des bêtes, elle excitera le frémissement, la terreur, la pitié." L'auteur a certes le sens de la publicité, mais il est vrai que très rarement une héroïne aura été autant humiliée par les épisodes qu'elle traverse, jetée avec une telle complaisance dans les affres du vice. A la fin du roman, Ursule tentera de se racheter par sa piété, mais la passé la rattrapera et c'est son frère même qui l'assassinera. La grande ville corruptrice aura raison des 2 jeunes gens, unissant libertinage et folie que seule la mort pourra dénouer.
.

VENDU

Réf : 53959

Enregistrer une alerte


Assistance en ligne