Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
   Inclure la bouquinerie
+ de critères

Rechercher parmi 29432 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Nicolas Charles Joseph TRUBLET Essais sur divers sujets de littérature et de morale

900 €

Réf : 50905

Commander

Réserver

Poser une question

Nicolas Charles Joseph TRUBLET

Essais sur divers sujets de littérature et de morale

Chez Briasson, à Paris 1749, Grd. in-8 (14x22cm), (8) 417pp. et (4) 428pp., 4 tomes en 4 volumes reliés.


Mention de quatrième édition. Impression sur grand papier, à toutes marges. Le premier tome paraîtra pour la première fois en 1735. Édition originale pour la suite qui occupe les deux derniers tomes.
Reliures en plein maroquin rouge glacé XIXe signées en queue Thouvenin. Dos à nerfs ornés d’une série de filets formant caissons, titre et tomaisons dorés. Triple filet d’encadrement avec fers angulaires. Dentelle intérieure. Roulette sur les coupes. Tranches dorées. Deux fines rayures sur le plat supérieur du tome I. Dos légèrement éclaircis. Petites rousseurs éparses et rares. Très bel exemplaire, d’une grande fraîcheur.
Une réflexion sur les maximes et les auteurs de maximes précède un traité de morale écrit sous la forme de pensées courtes dont les thèmes sont empruntés à ces mêmes auteurs (Pascal, La Rochefoucauld et La Bruyère) : conversation, société, amour propre, orgueil, caractère, bonheur, de l’esprit, etc.
L’abbé Trublet était un habitué du salon de Claudine de Tencin. Ses essais furent traduits en Allemagne et eurent un grand succès ; dans le quatrième tome qu’il fit paraître à part en 1760, Trublet fit une critique de La Henriade de Voltaire, avec lequel il se brouilla jusqu’à son élection à l’Académie française. Voisenon lui donnera le nom, puisqu’il avait beaucoup compilé, de « chiffonnier de la littérature ».

900 €

Réf : 50905

Commander

Réserver


  Assistance en ligne