Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
+ de critères

Rechercher parmi 29841 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Edition Originale

Giovanni Andrea UGONI Dialogo della vigilia, et del sonno del magnifico signore Ugoni, gentilhuomo Bresciano [Ensemble] Ragionamento [Ensemble] Discorso della dignita & eccellenza della gran citta di Venetia

1 800 €

Réf : 55314

Commander

Réserver

Poser une question

Giovanni Andrea UGONI

Dialogo della vigilia, et del sonno del magnifico signore Ugoni, gentilhuomo Bresciano [Ensemble] Ragionamento [Ensemble] Discorso della dignita & eccellenza della gran citta di Venetia

Apresso Pietro da Fine, In Venetia (Venise) 1562, Pet. in-8 (10x14,5cm), (10) 80pp. (3) (2bc.) (8) 116pp. (3) (1bc.) (6) (24), relié.


Edition originale, rare, de ces trois éditions, fonctionnant comme 3 parties distinctes d'un seul ouvrage (la signature des cahiers relie en effet les parties entre elles ; il arrive cependant que l'on trouve certains textes isolés). 3 pages de titre avec marque de l'imprimeur au coq.
Reliure en plein velin debut XXe. Dos lisse avec titre à la plume en rouge et noir. Taches et salissures. Bon exemplaire, très frais.
Le dialogue philosophique de la veille et du sommeil témoigne d'une vision relativement pessimiste et sceptique, typique de la vision de la réforme. Ugoni était en effet protestant et sa perception de l'homme et du monde en sont incontestablement le reflet. L'impossibilité de distinguer entre l'état de veille et celui du sommeil traduit l'indétermination de nos connaissances, nécessairement vouées à l'illusion, l'homme errant dans un monde d'ombres. Le dialogue réprimande l'homme d'avoir été trop audacieux en essayant de comprendre ce qui a été interdit par Dieu ; l'homme perdrait son temps à tenter de percer à jour ce qui est par définition hors de sa compréhension et de sa portée. Dieu permet à l'homme de comprendre ce qui est nécessaire à la préservation de son corps et de son âme, le reste appartient à Dieu. Cependant, l'homme ne doit pas pour autant s'abandonner à ses sens, tout au contraire lui est-il impératif de cultiver les qualités de son esprit, conformément aux desseins de Dieu, celui-ci ayant fait don à l'homme de la raison. La faiblesse des connaissances humaines est contamment répétée dans le dialogue, tant que l'existence d'une métaphysique.
L'auteur fut condamné pour hérésie par le tribunal de Venise en 1565, et on pense que sa noblesse lui évita une condamnation à mort. Le discours sur Venise serait une tentative d'infléchir un jugement trop sévère.
Ex libris Eug. D. Forgues. Parisiis. 1921.

 

1 800 €

Réf : 55314

Commander

Réserver


Assistance en ligne