Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Jean-Baptiste Marquis de BOYER D'ARGENS Lettres juives, ou correspondance philosophique, historique, et critique, entre un Juif voyageur à Paris & ses correspondans en divers endroits

550 €

Réf : 43421

Commander

Réserver

Poser une question

Jean-Baptiste Marquis de BOYER D'ARGENS

Lettres juives, ou correspondance philosophique, historique, et critique, entre un Juif voyageur à Paris & ses correspondans en divers endroits

Chez Pierre Paupie, à La haye 1764, 8 tomes en 8 vol. pet. in-12 (8x14,5cm), (2) xxiv 347pp. et (2) iv, 365pp. et (2) viij, 368pp. et (2) xxviij, 391pp. et (2) xxij, 357pp. et (2) xx, 376pp. et (2) 298pp. et (2) 390pp. (1), relié.


Nouvelle édition, après l'originale parue en 1736/37 chez le même éditeur, mais qui ne contenait que 180 lettres contre 203 pour les suivantes. La table des matières occupe l'espace du dernier volume.

Reliure en plein veau blond d'époque. Dos lisse orné. Pièces de titre en maroquin rouge et de tomaison en maroquin noir. Coiffes de tête des tomes II, III, et IV manquantes. Frottements et épidermures sur quelques plats. Quelques coins émoussés. Assez bon ensemble.

Les Lettres juives sont la première contribution littéraire de Boyer d'Argens après sa carrière militaire et son livre le plus remarquable par sa fantaisie et sa verve. L'ouvrage fut à l'origine un périodique, les lettres paraissaient régulièrement. Un juif voyageur en Europe fait part de ses observations et de ses réflexions à ses amis juifs, selon un modèle assez en vogue à cette époque et qu'emploiera en premier Marana dans L'espion turc en 1684, puis Montesquieu dans les Lettres Persanes en 1721. L'ensemble donne lieu à une élégante satire de la société et des moeurs de l'époque. Le volume V est dédié à Sancho Panza, le sixième au barbier de Don Quichotte. Il n'en reste pas moins qu'il souffle sur l'oeuvre un vent tout à fait philosophique et critique, et c'est le souffle des Lumières, celui qu'on retrouvera dans l'esprit de Diderot et de Voltaire et qui s'interroge sur la perception des choses, l'opinion et la vérité.

550 €

Réf : 43421

Commander

Réserver


Assistance en ligne