Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Giovanni Paolo MARANA L'espion dans les cours des princes chrétiens

1 200 €

Réf : 52807

Commander

Réserver

Poser une question

Giovanni Paolo MARANA

L'espion dans les cours des princes chrétiens

Chez Erasme Kinkius, à Cologne 1739, in-12 (10x17cm), (2) 34pp. (14) 513pp. et (10) 486pp. et (4) 530pp. (16) et (4) 429pp. et (4) xviij, 516pp. (14) et (4) 414pp. (10), 6 volumes reliés.


Nouvelle édition. Cette édition a été successivement augmentée et on donne 1684 pour la date de l’originale, certainement en 2 volumes. Elle est illustrée de 21 jolies figures, dont 5 dépliantes (portrait de Méhemet ; une vue de Constantinople, de Perpignan, les portraits de Richelieu, des Chevaliers de Malte ; figures des Chinois, Tartares, Arabes...
Planches sur le Maroc, les habitants des Antilles etc.). Pages de titre en rouge et noir. On constate souvent un nombre de planches sensiblement différent d’une édition à l’autre, et suivant les dates.
Reliures en pleine basane brune mouchetée et glacée d’époque. Dos à nerfs richement ornés et finement décorés. Pièces de titre et de tomaisons en maroquin rouge. Tranches rouges. Coiffe de tête du tome I élimée, et têtes des tomes II, III et IV avec manques. Un manque en queue du tome I et du tome V. Une fente au premier nerf du tome VI. Une dizaine de coins émoussés. Une trace de mouillure en fin du tome I. Malgré quelques défauts, bel ensemble, très appréciable.
L’Espion turc est le premier ouvrage dont la forme particulière aura de prestigieux suiveurs, dont Montesquieu avec les Lettres persanes est sans aucun doute le plus illustre, mais on pourrait citer également Boyer d’Argens et ses Lettres juives, Lettres chinoises... Un observateur étranger, envoyé par son pays, porte témoignage du monde et de l’histoire européenne. Le fait qu’ici, il s’agisse d’un turc étranger aux mœurs européennes, rend le décalage de son regard encore plus pertinent. Il sera question de très nombreuses choses dans ce livre, outre l’histoire de l’Europe, de ses événements ; car le narrateur, dans ses multiples lettres, établit un récit de tout ce qu’il rencontre, de ce qui se passe en Angleterre, en Allemagne, dans les colonies, en Afrique... et même dans les sciences (il est notamment question du monde de Descartes), les spectacles et les Belles-Lettres, et les grands personnages du temps. Selon Brunet, Marana ne serait responsable que des quatre premiers volumes, Cotolondi serait un de ses suiveurs.
Prestigieuse provenance: ex-libris du Château de Rosny, «La Solitude», soit la bibliothèque de la Duchesse du Berry (puis Bibliothèque Lebaudy).

1 200 €

Réf : 52807

Commander

Réserver


Assistance en ligne