Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
+ de critères

Rechercher parmi 29862 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Jean-Jacques ROUSSEAU Lettres écrites de la montagne

Jean-Jacques ROUSSEAU

Lettres écrites de la montagne

chez Marc Michel Rey, à Amsterdam 1764, 2 parties en un Vol. In-8 (12x20cm), (10) 334pp. ; (2) 226pp. (2), relié.


Contrefaçon rare parue à la même date que l'originale, et presque en tout point conforme, et qui n'en diffère que par les mentions de première et deuxième parties mentionnées aux pages de titre, ainsi que par les quatre cartons qui sont réctifiés sans repères particuliers. Cette édition n'est pas décrite par Dufour : "Recherches bibliographiques sur les oeuvres imprimées de J. J. Rousseau".
Reliure en plein veau d'époque blond marbré. Dos lisse orné. Pièce de titre en maroquin rouge, et seconde pièce en maroquin havane. Triple filet d'encadrement sur les plats. Frottements. Travail de vers au mors inférieur sur 1,5cm. Bel exemplaire, bien frais.
Les lettres de la montagne sont originellement une réponse aux Lettres de la campagne écrite par le procureur Tronchin de Genève, dans lesquelles celui-ci s'expliquait sur le mandat d'arrestation de Rousseau. L'auteur tout en défendant sa position, y développe deux idées essentielles, sa vision d'un christianisme éclairé, fondé sur le respect des idées évangéliques, et une notion de la liberté politique dans laquelle la souverainété de la loi est supérieure et nécessaire à la liberté des hommes, sans laquelle il n'y aurait pas de vraie liberté pour chacun et pour tous. Le livre fut condamné et par Genève et par Paris.
 

VENDU

Réf : 47448

Enregistrer une alerte


  Assistance en ligne