Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Edition Originale

Oratius TUBERO & François de LA MOTHE LE VAYER Cinq dialogues faits à l'imitation des anciens, par Oratius Tubero ; quatre autres dialogues du mesme auteur

800 €

Réf : 50090

Commander

Réserver

Poser une question

Oratius TUBERO & François de LA MOTHE LE VAYER

Cinq dialogues faits à l'imitation des anciens, par Oratius Tubero ; quatre autres dialogues du mesme auteur

Par Jean Savius, à Francfort 1716, in-12 (9,5x15,7cm), (18) 416pp. et (20) 466pp., 2 volumes reliés.


Nouvelle édition, rare, éditée sous un pseudonyme, mais de la main de François de La Mothe Le Vayer. Pages de titre en rouge et noir. Les précédentes éditions portaient le pseudonyme de Orasius Tubero.
Reliure de la fin du XVIIIème attribuée à Derôme Le jeune, en plein veau blond. Dos lisses ornés de quatre fleurons, roulettes en tête et queue. Pièce de titre et de tomaison en maroquin beige. Triple filet d’encadrement sur les plats avec fleurons angulaires. Dentelle intérieure. Un léger manque au mors inférieur en tête, et au mors supérieur en tête du second tome. Très bel exemplaire.
Les premières éditions du XVIIème de ces dialogues furent clandestines et tirées à très petit nombre ; en 1630 parurent quatre dialogues, et en 1631 cinq nouveaux. La Mothe Le Vayer est l’un des principaux représentants de ce qu’on appelé le « libertinage érudit », un mouvement français de pensée qui se situe préalablement à l’esprit des Lumières. Dans l’ensemble des dialogues, qui sont de libres entretiens, l’auteur s’acharne à démolir toutes les certitudes établies, et toutes les illusions, notamment la raison, et ce dans toutes les disciplines établies : la physique, la logique, la politique dans les premiers dialogues, et ce qui concerne la vie privée dans les derniers ; mais il ne s’agit pas chez Le Vayer d’un scepticisme cartésien mais plutôt d’une attitude audacieuse, indépendante qui tend à saper par l’utilisation systématique du paradoxe, notamment chez les philosophes, toute forme de certitude. Les Dialogues ne sont pas un livre de philosophie classique, le style en est par ailleurs trop libre et relaché, mais un livre qui tient à la fois de la critique,  de l’érudition, du bon sens, et des préjugés. Descartes fait par ailleurs référence, dans sa correspondance, de la publication en 1630, d’un « méchant livre » qui l’aurait empêché d’écrire, et il pourrait bien s’agir de ces Dialogues, les quelques détails que donne le philosophe semblant identifier le livre de La Mothe La Vayer.
Ex-libris gravé « Bibliothèque de Mr. Beaupré » conseiller à la cour de Nancy. Une étiquette bleue en médaillon portant les lettres PB.   

800 €

Réf : 50090

Commander

Réserver


Assistance en ligne