Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
   Inclure la bouquinerie
+ de critères

Rechercher parmi 29421 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Jean CALVIN & Théodore de BEZE Ioannis Caluini in viginti prima Ezechielis Prophetae capita Praelectiones, Ioannis Budaei & Caroli Ionuillaei labore & industria exceptae. Com Praefatione Theodori Bazae ad generosis. Gasparem ) Colignio Gallia Amiralium.

5 000 €

Réf : 44430

Commander

Réserver

Poser une question

Jean CALVIN & Théodore de BEZE

Ioannis Caluini in viginti prima Ezechielis Prophetae capita Praelectiones, Ioannis Budaei & Caroli Ionuillaei labore & industria exceptae. Com Praefatione Theodori Bazae ad generosis. Gasparem ) Colignio Gallia Amiralium.

Ex officina Francisci Perrini , Genevae (Genève) 1565, in-8 (12x19,5cm), (10f.) 412ff. (20f.) Sig : *10 a-z8 A-Z8 Aa-Hh8, relié.


Très rare édition originale posthume de premier tirage (dit "type a") comportant bien toutes les particularités typographiques (capitales de la cinquième ligne du titre en romain, signature *ii. au lieu de *ij. et lettrines identiques en *ii et en p.1). Cette édition contient une préface de Théodore de Bèze, successeur de Calvin, sous forme d'exhortation au chef des Protestants de France, l'amiral Gaspard de Coligny. Une autre édition est parue quelques mois plus tard dans une traduction française chez le même éditeur.
Trente-quatre lignes par page, lettrines gravées, vignette de l'éditeur.
Reliure en demi maroquin bleu nuit à coins, dos à cinq nerfs décoré de caissons richement ornés, gardes et contreplats de papier peigné, toutes tranches rouges, reliure du milieu du XIXème signée Galette en queue. Deux coins légèrement émoussés, petite restauration en marge intérieure haute de la page de titre, quelques feuillets restaurés en marge, rares mouillures marginales. Mention manuscrite d'époque sur la page de titre.

Calvin commence ses leçons sur Ezéchiel le 20 janvier 1562. Rapidement, son état de santé le contraint à faire appel à Théodore de Beze pour l'assister dans cette tâche. Dans une lettre à la famille Daniel, François Perrot rend compte de ce double enseignement: Notre bon précepteur et père commun a l'habitude de commenter Ezéchiel qu'il a sous la main, c'est dire durant cette année les trois premiers jours d'une semaine sur deux, notre Théodore à son tour commente le catéchisme en grec durant les trois premiers jours de sa semaine. [...] A cause de la maladie, Calvin peut à peine  accomplir régulièrement son tour." Calvin interrompt définitivement son cours inachevé le 2 février 1564. Ces leçons sur les vingt premiers chapitres des révélations du prophète Ezéchiel, sont les dernières professées par Calvin avant sa mort, le 27 mai 1564. 
A l'instar des précédentes, ces leçons furent recueillies en latin par Jean Budé et le secrétaire de Calvin, Charles de Jonviller qui, le 9 octobre 1564, demande au Conseil "la permission de faire imprimer les leçons de Monseigneur Calvin sur les 20 premiers chapitres d'Ezechiel par le defunct reveus. Arresté qu'on le luy permet d'autant mesmes que Monseigneur de Beze en a attesté".
Dans son épitre dédicatoire à l'amiral de Coligny, Théodore de Beze, qui prendra la suite de Calvin à la chaire de Théologie de l'Académie rend un bel hommage à son ami et guide spirituel: "Il s'en est trouvé un seul [personnage] de nostre temps qui ait laissé tant d'oeuvres et contenans une si saine et entière doctrine. Que s'il eust pleu à Dieu nous laisser encores pour un an ou deux la jouissance d'une telle lumiere, de ma part il me semble à la vérité que on n'eust peu demander davantage pour avoir une parfaite intelligence  du vieil et du nouveau Testament. [...] La mort dont il a esté prevenu l'a empesché de parachever Ezechiel, au dommage de l'Eglise d'autant plus grand qu'on sçait qu'il est le plus obscur de tous les prophètes  (...] et ne sçay pas quand il s'en trouvera un qui paracheve ce tableau encommencé par un tel Apelles."

Seuls 16 exemplaires du premier tirage ont été référencés dans différentes bibliothèques (cf. Bibliotheca Calviniana).

Bel et très rare exemplaire à grandes marges de premier tirage.

 

5 000 €

Réf : 44430

Commander

Réserver


Assistance en ligne