Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
   Inclure la bouquinerie
+ de critères

Rechercher parmi 29257 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Edition Originale

Jean-Henri MARCHAND La noblesse militaire et commerçante; en réponse aux objections faites par l'auteur de la noblesse militaire.[Ensemble] La noblesse commerçable et ubiquiste. [Ensemble] La noblesse oisive

500 €

Réf : 42710

Commander

Réserver

Poser une question

Jean-Henri MARCHAND

La noblesse militaire et commerçante; en réponse aux objections faites par l'auteur de la noblesse militaire.[Ensemble] La noblesse commerçable et ubiquiste. [Ensemble] La noblesse oisive

Chez Duchesne, à Amsterdam & Paris 1756, in-12 (9,5x16cm), 156 (1) ; (2) 111 ; 23 (1)p., relié.


Edition originale de ces trois traités.
Reliure en plein veau brun glacé marbré d'époque. Dos à nerfs orné de 5 grands fleurons. Pièce de titre en maroquin rouge. Coiffe de queue élimée. Jolie reliure, au fer peu courant.
La querelle sur la noblesse militaire et commerçante fut originellement lancée par l'ouvrage de l'abbé Coyer qui engageait la noblesse à s'engager dans le commerce, ce premier livre fut suivi de réponses, d'objections et de libelles durant toute l'année 1756. Notre exemplaire regroupe trois essais relatifs à cette polémique. On sait que la noblesse étant primitivement militaire, le commerce fut longtemps considérée comme l'oeuvre de basses classes. L'ouvrage de l'abbé Coyer fit l'effet d'une bombe, l'argument contraire d'une noblesse d'épée fut défendue par le chevalier d'Arq. Les deux premiers essais tentent de trouver une solution raisonnable à ce dilemme en examinant les principes et thèses des deux idées opposées. Le dernier essai est un essai au ton satirique sur l'éloge de l'oisiveté, prenant ainsi à contre courant toute la polémique sur les fonctions de la noblesse.

500 €

Réf : 42710

Commander

Réserver


Assistance en ligne