Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Autographe, Edition Originale

André BRETON Point du jour

6 800 €

Réf : 42714

Commander

Réserver

Poser une question

André BRETON

Point du jour

Gallimard, Paris 1934, 12x19cm, broché.


Edition originale pour laquelle il n'a pas été tiré de grands papiers, un des exemplaires du service de presse.
Exceptionnel envoi autographe signé de André Breton à André Malraux : " à André Malraux avec confiance et espoir. André Breton".
Surprenante rencontre entre deux écrivains à "la nature profondément dissemblable". Pourtant les destins de Malraux et de Breton se sont croisés au moins à deux reprises. La première en 1924, alors que Malraux, jeune auteur presque inconnu, est arrêté pour l'affaire d'Angkor. Breton recueille chez lui Clara Malraux et lui offre son aide pour faire libérer Malraux dont il plaide la cause dans les "Nouvelles littéraires" :" « Nous apprenons par les journaux que le jeune auteur de Lunes en papier (...) s'est rendu « coupable » de rapt sur la personne de deux ou trois danseuses de pierre, dans un temple presqu'inconnu des environs d'Angkor. Qui se soucie réellement de la conservation, dans leur pays d'origine, de ces oeuvres d'antan ? je ne veux pas le savoir, mais je ne puis penser sans émotion qu'(...) André Malraux (...) va se trouver empêché (...) de réaliser, qui sait, une oeuvre plus haute que celle qu'il a menacée »
C'est en 1934 que les deux hommes se retrouvent à la suite des émeutes du 6 février. André Malraux signe "l'Appel à la lutte" et "l'Enquête sur l'Unité d'Action" rédigés par Breton contre le " réel danger fasciste qui s'est manifesté en France le 6 février". Cette prise de position conduira à la création du "Comité de vigilance des intellectuels antifascistes" auquel adhèrent les deux écrivains. De cet engagement commun naîtra une amitié discrète mais durable. Breton citera ainsi à plusieurs reprises le discours de Malraux au congrès des écrivains soviétiques. Après guerre, il fera à deux reprises l'éloge de Malraux le qualifiant de "l'un des esprits les mieux qualifiés de ce temps".
Précieuse dédicace faisant référence à leur combat commun et surréaliste prémonition du titre du prochain grand roman antifasciste de Malraux.

6 800 €

Réf : 42714

Commander

Réserver


Assistance en ligne