Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
   Inclure la bouquinerie
+ de critères

Rechercher parmi 28990 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Autographe, Edition Originale

(Marcel PROUST) Robert DREYFUS Quarante-huit

3 500 €

Réf : 55277

Commander

Réserver

Poser une question

(Marcel PROUST) Robert DREYFUS

Quarante-huit

In les Cahiers de la quinzaine, Paris 1907, 13x19cm, broché.


édition originale.
Petits manques en tête et en pied du dos, quelques piqûres et taches claires sur les plats.
Exceptionnel envoi autographe signé de Robert Dreyfus à son ami : « À Marcel Proust. Très affectueusement ».
Amis d’enfance et anciens élèves du Lycée Condorcet, Marcel Proust et Robert Dreyfus fondent la revue Le Banquet en 1892, avec quelques-uns de leurs anciens condisciples dont Daniel Halévy. Paraîtront huit numéros qui contiennent les premiers pas en littérature de l’un et de l’autre. En 1907, Dreyfus, quand il rédige cet envoi à Proust empreint d’une profonde sympathie, est un auteur reconnu pour ses essais : La Vie et les prophéties du Comte Gobineau publié deux ans plus tôt lui a valu un prix de l’Académie française. Proust, quant à lui, s’attelle alors à la rédaction de son grand œuvre, À la recherche du temps perdu, mais n’a encore qu’une modeste réputation d’écrivain.
L’amitié entre les deux hommes traverse les décennies, comme en témoigne leur correspondance, entamée dès 1888 et poursuivie jusqu’en 1920. Bien inspiré, Dreyfus conservera précieusement les lettres de Proust qui, après la mort de celui-ci, lui permettront d’écrire un livre précieux pour les proustiens, Souvenirs sur Marcel Proust, accompagnés de lettres inédites (1926) : « Est-ce une consolation de songer : s’il avait été mieux portant, […] il n’eût pas écrit ces lettres où scintillent encore les fusées de son esprit. »
Exemplaire de la bibliothèque de Marcel Proust, offert par son ami d’enfance Robert Dreyfus.

3 500 €

Réf : 55277

Commander

Réserver


  Assistance en ligne