Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne
Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Pierre-Augustin Caron de BEAUMARCHAIS Memoires à consulter, pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (et autres pièces)

700 €

Réf : 52614

Commander

Réserver

Poser une question

Pierre-Augustin Caron de BEAUMARCHAIS

Memoires à consulter, pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (et autres pièces)

Imprimerie de Valleyre, Paris 1773, In-4 (20x25,5cm), 42pp. ; 64pp. ; 78pp. ; (2) 28pp. ; 109pp. ; 24pp., relié.


Réunion de 4 mémoires et deux pièces de l'affaire judicière qui opposa Beaumarchais au juge Goezman. 
Détails :
Memoire à consulter, pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. Imprimerie de Valleyre. 1773. Paris.
Supplément au mémoire à consulter. Imprimerie de Quillau. 1773. Paris.
Addition au supplément du mémoire à consulter. Imprimerie de Clousier. Paris.
Requête d'attenuation pour le Sr Caron de Beaumarchais. Imprimerie de Knapen. 1773. Paris.
Quatrième mémoire à consulter. Imprimerie de Clousier. 1774. Paris.
Arrest de la cour du Parlement du 26 février 1774. Chez P.G. Simon. 1774. Paris.
Reliure en demi velin début XXe. Dos lisse avec titre à la plume. Plats de papier marbré. Quelques notes à la plume en marge de certains feuillets. Rousseurs et une mouillure marginale au coin droit de l'Addition au supplément... Ensemble du papier plus ou moins jauni. 
De 1773 à 1774, Beaumarchais fit paraître 4 mémoires dans lesquels il met en scène son aventure judiciaire (on voit qu'il avait choisi de se représenter lui-même). Ces 4 mémoires qui mêlent dialogues et interrogatoires divertirent le tout Paris, jusqu'à Madame Du Barry, et furent joués un peu partout dans les cafés et sur les boulevards, car ils constituent une formidable comédie dans laquelle le mensonge finit par être dévoilée. Beaumarchais sera en effet élargi dans l'affaire qui l'opposa au juge Goezman ; ce dernier était rapporteur à son procès dans l'héritage Paris-Duverney qui ruina et deshonora l'auteur. Beaumarchais accusa de corruption Goezman et le juge accusa en retour Beaumarchais de diffamation et tentative de corruption. 
Le juge Goezman constitue surtout un symbole de la corruption du nouveau Parlement érigé par Louis XV, et de l'arbitraire de la justice.



 

700 €

Réf : 52614

Commander

Réserver


Assistance en ligne