Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Kontakt - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Alte Bücher - Bibliophilie - Kunst


Verkauf - Einschätzung - Einkauf
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Erste Ausgabe
   Signiert
   Idée cadeaux
+ mehrere Kriterien

Suchen durch 29778 seltene Bücher :
erste Auflagen, alte Bücher von dem Inkunabel bis dem XVIII Jahrhundert, moderne Bücher

Detailsuche
Anmeldung

Verkaufskonditionen


Bezahlungsmitten :

Sichere Zahlung (SSL)
Checks
Trasferimento bancario
Verwaltungsmandat
(FRANKREICH)
(Museum und Bibliotheken)


Lieferungsfristen und -preise

Verkaufskonditionen

Erste Ausgabe

Leonhart FUCHS Commentaires tres excellens de l'hystoire des plantes, composez premièrement en latin par Leonarth Fousch, medecin tres renommé . et depuis nouvellement traduictz en langue Françoise, par un homme scavant & bien expert en la matière

Leonhart FUCHS

Commentaires tres excellens de l'hystoire des plantes, composez premièrement en latin par Leonarth Fousch, medecin tres renommé . et depuis nouvellement traduictz en langue Françoise, par un homme scavant & bien expert en la matière

Chez Jacques Gazeau, à Paris 1549, in-folio (20x31,5cm), Sig : (2 f.) aa6, bb4, a-z6, A-Y6, Z8 (f. bb4 et Z8 bl.), relié.


Edition originale de la traduction française d'Eloy de Maignan, d'après l'originale intitulée De historia stirpium commentarii insignes parue en 1542 à Bâle. Elle est illustrée de 509 bois dans le texte et quelques planches hors-texte composées de 4 plantes. Les dessins sont d'Albert Meyer et les gravures de Veit Rudolph Speckle. Ces bois, utilisés par l'éditeur bâlois Michael Isingrin pour l'édition in-8 de 1545, sont des copies réduites et inversées des grands bois de l'édition originale, gravés par Albrecht Meyer, Heinrich Füllmaurer et Veit Rudolf Speckle.
Marque de l'imprimeur en page de titre.
Reliure moderne à la bradel en demi basane crème, dos lisse orné de six doubles filets estampés à froid, pièce de titre de chagrin noir, plats de papier caillouté, gardes et contreplats de papier blanc, reliure signée P. Goy & C. Vilaine.
Manques marginaux comblés sur les quatre premiers feuillets. Trace de mouillure pâle sur 3 feuillets à partir de yiii en marge externe, réapparaissant en Piii et Piiii. Une déchirure en marge basse et sur quelques centimètres dans le texte au feuillet H6. Trace de mouillure brune en marge haute au milieu à partir des feuillets V, jusqu'à la fin, avec atteinte sur les 4 premières lignes de texte. Le dernier feuillet blanc Z8 est présent, mais effrangé en marge externe, avec manques. Quelques feuillets portent des traces de rousseurs, conséquence des plantes qui s'y trouvaient et qui ont été ôtées. Manques marginaux comblés sur les quatre derniers feuillets.
Papier frais dans l'ensemble, sauf pour les deux premiers feuillets salis. Trace de mouillure en marge, feuillet bbii, et sur 5 feuillets ensuite.
Le plus fameux traité de botanique de la Renaissance.
L'ouvrage, contenant plus de 400 descriptions de plantes (nom, forme, lieu, temps, odeur, tempérament et vertus), se base sur trois références antiques que sont Dioscoride, Galien et Pline. Fuchs y décrit essentiellement des espèces de son pays – l'Allemagne – mais également et pour la première fois quelques-unes provenant d'Amérique telles que le maïs, le cactus, le potiron, le haricot rouge, le piment, l'œillet d'Inde ou encore le tabac.
Cet important herbier parut à l'époque d'une profonde mutation intellectuelle des sciences naturelles : la botanique, jusqu'alors étroitement liée à la médecine, est ici présentée comme une discipline à part entière qui étudie les végétaux pour eux-mêmes et plus seulement pour leurs usages alimentaires ou médicaux. Les illustrations, d'une grande précision, témoignent de l'émergence du dessin scientifique en botanique. Fuchs, qui contrairement à beaucoup d'auteurs laissant la responsabilité des gravures à leur éditeur, était très impliqué dans la composition des illustrations. Il estimait ainsi que chaque gravure devait montrer toutes les parties de la plante décrite ; un même dessin peut donc représenter une plante à différents stades de son évolution.

4 500 €

Réf : 71143

bestellen

Buch


On-line Hilfe