Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85 - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
+ de critères

Rechercher parmi 31403 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Recevoir notre catalogue

Rubriques

Les Enquetes
Catalogues
La Lettre du Feu Follet
Echos
Portfolio
Termes et concepts de la bibliophilie
Focus
Contributions
L'enigme
Nouveautes
A la librairie
Evenements
Editorial
Essais bibliographiques
Illustrateurs Gazette du Bon Ton

Les Enquêtes

Charles de Foucauld ou la Tentation du Désert

Charles de Foucauld ou la Tentation du DésertCharles de Foucauld ou la Tentation du Désert
ENQUÊTE
Sur une lettre autographe de Charles de Foucauld écrite depuis sa retraite dans le Hoggar :

"Votre très respectueusement et affectueusement dévoué dans le coeur de Jésus"

Le 17 au matin d'un mois indéfini de l'année de 1909. Charles de Foucauld adresse à un mystérieux correspondant cette émouvante lettre témoignant de sa condition et des ses intimes relations avec les touaregs. 

Le Feu Follet vous présente aujourd'hui cette précieuse lettre autographe signée de 4 pages à l'encre violette sur un feuillet remplié. En tête de la première page, figure, manuscrite, sa célèbre devise "Jésus Caritas" accompagnée du dessin du Sacré Cœur de Jésus surmonté d'une croix, qu'il portait sur son habit. Il reprend ce croquis accompagné du mot "Jesus" en tête de chaque page suivante de la lettre.
Publiée dans Georges Gorrée, Les amitiés sahariennes du Père de Foucauld, 1946, vol. 2, p. 183.
 

Cette longue et admirable missive, écrite en Algérie (probablement du plateau de l'Assekrem, dans le Hoggar, où se situait son ermitage) date de 1909, selon Georges Gorrée. C'est l'année où Foucauld présente les statuts de sa fraternité qui connaîtra tant d'émules à travers le monde. Dans la lettre, Foucauld vient en aide probablement à un officier français préparant une méharée à travers le Sahara, et l'informe du nombre et de l'état des chameaux qu'il avait personnellement commandés pour lui. Foucauld fait l'intermédiaire avec deux dirigeants des tribus Touareg : un membre de la tribu des Dag Rali, Abahag ag Ourar, ainsi que Aflan ag Douwa, représentant de l'amenokal (chef de tribu) Moussa Ag Amastan dont il était très proche : "On me rapporte dans la nuit la lettre envoyée hier soir, le porteur ayant appris en route que Aflan n'est pas chez lui et qu'Abahag ayant appris l'absence d'Aflan ne s'était pas arrêté à ses tentes. Il avait passé outre. Je renvoie quelqu'un chez Aflan dire que dès son retour il vienne me voir. Mais quand ? On me dit qu'il est assez loin chez des Agouh en Tehlé". 

 

Au fil de la lettre, on sent transparaître la vie de dénuement que Foucauld partageait avec les Touareg, la région étant régulièrement frappée par les famines et les conflits : "Il y a 53 chameaux commandés, les 1ers arrivés viennent de Dag Rali Agouh en Tehlé, proches de Tamanrasset Klan en Taourit ; ils sont, je le crains, en mauvais état, car ici il n'y a rien à manger ainsi que dans le Kouira, mais il y a lieu d'espérer que vous trouverez des chameaux en bon état parmi ceux des Kel Tazoulet et Aït Loaien qui à cause de la distance doivent arriver un peu après les autres". Il salue également dans la lettre plusieurs membres du convoi militaire qu'il côtoyait au Sahara, dont le maréchal des Logis Lafont, qui soignera quelques années plus tard un touareg et gagnera ainsi la gratitude du saint homme : "veuillez remercier Lafont du réparage de mes grattoirs". 

La missive s'achève avec ces mots : "Votre très respectueusement et affectueusement dévoué dans le coeur de Jésus"

Superbe lettre d'un humble servant de Dieu qui sera canonisé en 2022, où figure sur chaque page son immortel symbole de l'amour avec lequel le Christ a aimé l'humanité - brodé sur sa tunique, il précédait également chacune de ses méditations, lettres ou écrits. Ces lignes pleines de bonté offrent un exceptionnel témoignage de son dévouement et de sa profonde connaissance du Sahara et de ses habitants.

Voir la lettre 
Laisser un commentaire
Assistance en ligne