Librairie Le Feu Follet - Paris - +33 (0)1 56 08 08 85  - Nous contacter - 31 Rue Henri Barbusse, 75005 Paris

Livres anciens - Bibliophilie - Œuvres d'art


Vente - Expertise - Achat
Les Partenaires du feu follet Ilab : International League of Antiquarian Booksellers SLAM : Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne






   Edition originale
   Autographe
   Idée cadeaux
+ de critères

Rechercher parmi 29610 livres rares :
éditions originales, livres anciens de l'incunable au XVIIIè, livres modernes

Recherche avancée
Inscription

Conditions de vente


Moyens de paiement :

Paiement sécurisé (SSL)
Chèques
Virement bancaire
Mandats administratifs
(Musées et Bibliothèques)


Délais et tarifs de livraison

Conditions générales de vente

Autographe, Edition Originale

Marcel PROUST & John RUSKIN La Bible d'Amiens

10 000 €

Réf : 46291

Commander

Réserver

Poser une question

Marcel PROUST & John RUSKIN

La Bible d'Amiens

Mercure de France, Paris 1904, 12x19cm, relié.


Edition originale de la traduction française établie par Marcel Proust, un des exemplaires de première émission numérotés à la presse, il n’a été tiré que 7 Hollande en grands papiers.
Reliure en demi chagrin marron, dos à cinq nerfs, plats de papier marbré, contreplats et gardes de papier à la cuve, couvertures conservées, reliure de l’époque
Rare envoi autographe signé de Marcel Proust à Georges Goyau :
« A Monsieur Georges Goyau. Son admirateur affectueux et reconnaissant Marcel Proust »
Ce dernier était un historien et essayiste français qui collaborait notamment à la Revue des deux mondes, il était également l’époux de Lucie Faure-Goyau, une des amies d’enfance de Marcel Proust. Le 18 décembre 1904, il publia un article encenseur sur La Bible d’Amiens dans le Gaulois, suite à une sollicitation de Proust lui-même, qui accompagnait probablement cet exemplaire. Dans la lettre de remerciements qui suivit la parution de cet article, Marcel Proust confia à Georges Goyau sa conception philosophique du travail d’un traducteur : « Vous savez quelle admiration j’ai pour Ruskin. Et comme je crois que chacun de nous a charge des âmes qu’il aime particulièrement, charge de les faire connaître et aimer, de leur éviter le froissement des malentendus et la nuit, l’obscurité comme on dit, de l’oubli, vous savez de quelles mains – scrupuleuses – mais pieuses et aussi douces que j’ai pu – j’ai touché à celle-là… »
Précieux exemplaire comportant un affectueux envoi autographe de Marcel Proust sur sa première traduction de Ruskin.

10 000 €

Réf : 46291

Commander

Réserver


Assistance en ligne